OM : les clés pour battre Manchester

  • A
  • A
OM : les clés pour battre Manchester
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Avant le choc à Old Trafford, Europe1.fr liste clés du match.

Après le tirage au sort des huitièmes de finale, peu de bookmakers étaient prêts à mettre un pièce sur l’OM. Et puis, les Marseillais se sont bien défendus au match aller (0-0). Si on ajoute dans la balance les résultats en dents de scie des Red Devils, l'hypothèse d'un braquage paraît envisageable. Europe1.fr a listé les solutions pour accéder aux quarts de finale.

Une bonne entame. Depuis le début de la saison, Marseille est capable du meilleur comme du pire. Mais là où le bât blesse, c’est bien sur les premières minutes de chaque match. L’OM est un diesel et éprouve souvent quelques difficultés au démarrage. L’exemple le plus frappant remonte au 24 octobre dernier. Ce jour-là, les Phocéens avaient réalisé un début de match catastrophique contre Lille avant de redresser la barre et de l’emporter (3-1). Mardi soir contre Manchester, une mauvaise entame est à bannir. Sinon, Rooney et Berbatov ne se feront pas prier pour les punir.

Défendre comme au Vélodrome.Au match aller (0-0), les deux équipes ont fermé le jeu. Pas terrible pour les spectateurs mais les Marseillais ont quand même réussi à ne pas encaisser de but. Si Gabriel Heinze a semblé dépassé plusieurs fois par Nani, le reste de la défense phocéenne a tenu le coup. Dès les premières minutes, les hommes d’Alex Ferguson vont attaquer sans relâche. Il faudra tenir et compter sur un grand Steve Mandanda.

Gignac dans un bon jour. Bien défendre ne suffira pas. Oublions l’hypothétique séance de tirs au but en cas de nouveau match nul (0-0). Pour passer, il faudra marquer. Sauf changement de dernière minute, Didier Deschamps devrait reconduire le trio décisif à Rennes, Ayew-Rémy-Gignac. Les Marseillais pourront compter sur l’agitation d’André Ayew sur le côté gauche. Mais il en faudra davantage pour vaincre les Red Devils. Il faudra par exemple un grand Gignac. Au match aller, le Serbe Nemanja Vidic avait complètement effacé Brandao. APG, lui, était forfait. Excepté son doublé contre Saint-Etienne, "Dédé" est toujours à la recherche de son match-référence. Et si c'était contre Manchester...

La puissance de M’bia. Repositionné avec bonheur milieu défensif à Nancy puis à Rennes, son poste d'origine, Stéphane M’bia sera opposé à l’excellent Michael Carrick. Par sa puissance, son impact physique et sa vitesse, le Marseillais a toutes les armes pour contrer le milieu anglais. M’Bia devrait avoir aussi plus d’espace puisque le très remuant Nani sera absent mardi soir. Attention toutefois à ne pas trop laisser le ballon à Carrick. S’il prend commence à prendre ses aises, M’Bia aura toutes les difficultés à l’arrêter.

Oublier Old Trafford. Après avoir contré les offensives de Rooney et Berbatov, après avoir tenu une mi-temps sans prendre de but, l’OM devra également oublier le cadre. Si 3.000 supporters marseillais feront le déplacement à Manchester, le stade d’Old Trafford sera plein. Il y a 75.000 places dans cette enceinte mythique, faîtes rapidement le calcul...