OM-Caen, duel de champions

  • A
  • A
OM-Caen, duel de champions
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'OM doit se méfier de son entrée a priori facile, face au champion de Ligue 2.

LIGUE 1 - L'OM doit se méfier de son entrée a priori facile, face au champion de Ligue 2. Marseille en entrée, Lyon en plat et Montpellier en dessert. Voici le menu plutôt costaud réservé aux Caennais, champions de Ligue 2 en titre, pour les trois premières journées de leur retour parmi l'élite. Paradoxalement, les favoris ne sont peut-être jamais aussi bons à jouer qu'à ce moment de la saison, et surtout l'OM actuel. Loin d'afficher un visage rayonnant lors des matches de préparation, les hommes de Deschamps n'ont bien sûr d'autre alternative que la victoire pour s'éviter de premiers doutes superflus. "Il faut prendre le bon wagon d'entrée et cela passe par une victoire contre Caen", confirme Mathieu Valbuena sur le site officiel de l'OM. Mais les Marseillais ne pourront aligner leur équipe type pour ce premier match de la saison : Diawara est convalescent, Heinze pas encore prêt et Brandao suspendu. Et le capitaine Mamadou Niang, qui devrait bel et bien porter le brassard samedi au Vélodrome, ne semble pas vraiment avoir la tête à l'OM en ce moment. Avec ou sans Niang ? Le bras de fer est engagé, puisque Didier Deschamps a affirmé la position "ferme" du club pendant que Niang répétait la sienne : "Je ne changerai pas d'avis. Dans ma tête, mon choix est fait", déclarait ainsi le meilleur buteur de Ligue 1 à La Provence. Quant aux mondialistes, ils n'auront pas encore trouvé la bonne carburation. "Ils ne sont pas à 100%, c'est normal mais il reste tout le mois d'août pour corriger ça, notamment sur le plan athlétique", indique l'entraîneur marseillais sur le site du club. Valbuena, Mandanda, Mbia, Ayew et Taiwo étaient également du rendez-vous sud-africain et ont encore besoin de temps pour trouver leur rythme de croisière. Un problème de riches auquel ne sont pas confrontés les Caennais, où personne n'a disputé la Coupe du monde. Privés de deux de leurs recrues, en l'occurrence Hamouma et Van La Parra qui sont suspendus, les Malherbistes évolueront également sans Leca touché aux adducteurs, Lazarevic blessé à la cuisse et Deroin encore en phase de reprise. Mais hormis Hamouma, aucun n'est destiné à être titularisé en ce début de saison. Autour de leur maître à jouer Nivet, de l'ancien Monégasque Mollo à gauche ou encore d'El-Arabi en pointe, les Normands n'auront rien à perdre, surtout si leur tempérament joueur ne s'est pas étiolé l'espace d'une saison de Ligue 2. Le piège paraît presque trop gros pour que l'OM tombe dedans.