Ollé-Nicolle évincé ?

  • A
  • A
Ollé-Nicolle évincé ?
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'entraîneur de Nice Didier Ollé-Nicolle aurait été démis de ses fonctions lundi.

LIGUE 1 - L'entraîneur de Nice Didier Ollé-Nicolle aurait été démis de ses fonctions lundi. La situation devenait intenable. Battu dans les tous derniers instants de la rencontre par Nancy (2-3), samedi au Stade du Ray, à l'occasion de la 27e journée de Ligue 1, l'OGC Nice ne compte plus que cinq points d'avance sur le premier relégable, Le Mans, son futur adversaire (*). Avant ce rendez-vous fatidique dans la course au maintien, les dirigeants azuréens ont décidé de produire un électrochoc en débarquant l'entraîneur Didier Ollé-Nicolle. Samedi soir, après le match face aux Lorrains, le directeur général du club Patrick Governatori avait pourtant décrété "l'Union sacrée" confortant l'ancien coach de Clermont à la tête de l'équipe. Mais après une réunion organisée dimanche matin, les dirigeants du club ont finalement décidé de s'en séparer, ainsi que de ses adjoints Alain Olio et Guillaume Tora, ne l'estimant plus maître de la situation. Le club a confirmé lundi être en phase de discussion avec son entraîneur pour vraisemblablement négocier son départ, avant que France Football n'annonce une mise à l'écart dans la soirée, même si le site de L'Equipe évoquait de son côté un replacement dans l'organigramme. Didier Ollé-Nicolle n'était d'ailleurs pas présent lundi à l'entraînement, la séance ayant été dirigée par Eric Roy, le directeur sportif, René Marsiglia et Frédéric Gioria, le directeur du centre de formation et l'entraîneur de l'équipe réserve. Eric Roy manager sportif ? Depuis son arrivée cet été sur la Côte-d'Azur, où il a retrouvé un groupe certes jeune et très remanié à l'intersaison, mais aussi composé de joueurs cadres, habitués aux joutes de la Ligue 1 (Ospina, Apam, Echouafni, Sablé, Hellebuyck, Rémy, Bagayoko...), le successeur de Frédéric Antonetti n'a jamais semblé réussir à imposer sa méthode. Hormis une série de quatre victoires consécutives cet automne, entamée par un brillant succès face à Lyon (4-1), les Aiglons ont enchaîné les piètres performances. Eliminés par Saint-Etienne dès leur entrée en lice en Coupe de la Ligue (1-4), les Azuréens ont également été humiliés par Plabennec, club de National, en 32èmes de finale de la Coupe de France (1-2). En championnat, le bilan n'est guère plus reluisant. Malgré les recrues hivernales, Didier Digard et Renato Civelli, Les hommes d'Ollé-Nicolle n'ont remporté qu'un seul match, à Lorient (1-0), lors des quatorze dernières journées, inscrivant six points sur 42 possibles ! Pour relancer une formation en perdition, prise en grippe par ses supporters, les dirigeants niçois, après avoir sondé sans succès plusieurs techniciens (Elie Baup, Luis Fernandez...) aurait opté pour la piste interne. Eric Roy occuperait un poste de manager général ou sportif, secondé par René Marsiglia et Frédéric Gioria. Trois anciens joueurs du club pour une opération commando, qui débute dès samedi prochain face au Mans. (*) Le Mans a également un match en retard à jouer à Bordeaux.