Oliech à la relance

  • A
  • A
Oliech à la relance
Partagez sur :

Souvent critiqué, Dennis Oliech répond sur le terrain. L'attaquant kényan, qui cumule 7 buts cette saison, représente un atout de poids pour une équipe auxerroise qui cherche encore à trouver son rythme de croisière. Dans le jeu offensif prôné par Laurent Fournier, la vitesse d'Oliech représente un atout de poids. Après un succès contre Nice, Auxerre va chercher à enchaîner, Oliech aussi.

Souvent critiqué, Dennis Oliech répond sur le terrain. L'attaquant kényan, qui cumule 7 buts cette saison, représente un atout de poids pour une équipe auxerroise qui cherche encore à trouver son rythme de croisière. Dans le jeu offensif prôné par Laurent Fournier, la vitesse d'Oliech représente un atout de poids. Après un succès contre Nice, Auxerre va chercher à enchaîner, Oliech aussi. Un large sourire. Laurent Fournier a vraiment apprécié la dernière prestation de Dennis Oliech. L'ancien Nantais, élu homme du match lors de la victoire face à Nice (2-1), a réellement crevé l'écran face aux Aiglons. Il fallait au moins cela pour permettre à une formation icaunaise dans le dur de faire le pas en avant nécessaire pour entrevoir la lumière. Après avoir passé trois jours au vert, les coéquipiers du Kényan semblaient plus tétanisés qu'autre chose... Ses premières accélérations, ainsi qu'une complicité intéressante avec Ben Sahar, ont fait le reste. Oliech encensé, cela a d'abord fait rigoler son entraîneur qui n'a pas manqué de rétorquer à son auditoire durant la conférence de presse: "Si je me souviens bien en début de saison, beaucoup de gens le critiquaient, il a donné la réponse sur le terrain, il est capable de travailler, de progresser... ce qui me fait plaisir, c'est que la vérité c'est le rectangle, pas tout ce qui se passe à côté." Le Kényan appréciera évidemment le soutien de son entraîneur qui n'aura pas manqué de noter qu'avec deux buts en deux matches, il participe au renouveau d'une équipe qui a vécu un début d'automne compliqué. Marsiglia l'encense De fait, les appels, la puissance et la vitesse peuvent faire des ravages. On le dit capable de tout mais en manque de régularité, il tente de donc d'y remédier en travaillant, notamment devant le but. On a tout fait pour le bloquer mais il nous a fait très mal. C'est un joueur tellement généreux. Posséder un garçon comme ça, c'est très important. Il a créé des brèches, répond Marsiglia dans les colonnes de Nice Matin. Un autre compliment de taille qui ne pourra que le conforter dans cette dernière ligne droite. Avec encore deux duels à Brest puis à l'abbé-Deschamps devant Dijon pour un derby toujours passionnant et qui promet tant les deux formations bourguignonnes misent sur l'offensive. Deux nouveaux combats dans les cordes d'une AJA qui peut encore finir l'année du bon côté du classement. Ce serait un joli pied de nez à un automne bien terne. Seule ombre au tableau, Oliech sera suspendu à Brest et devra patienter jusqu'à la réception de Dijon pour confirmer qu'il est bien en grande forme.