Olazabal succède à Montgomerie

  • A
  • A
Olazabal succède à Montgomerie
Partagez sur :

Sans surprise, Jose Maria Olazabal, le favori des joueurs, a été désigné mardi capitaine de l'équipe européenne de Ryder Cup en 2012. L'Espagnol, grand spécialiste de cette compétition biennale, succède à l'Ecossais Colin Montgomerie avec pour mission, dans l'Illinois, de conduire l'Europe dans la défense de son titre récupéré l'automne dernier au Pays de Galles.

Sans surprise, Jose Maria Olazabal, le favori des joueurs, a été désigné mardi capitaine de l'équipe européenne de Ryder Cup en 2012. L'Espagnol, grand spécialiste de cette compétition biennale, succède à l'Ecossais Colin Montgomerie avec pour mission, dans l'Illinois, de conduire l'Europe dans la défense de son titre récupéré l'automne dernier au Pays de Galles. De retour sur les fairways cette semaine à Abu Dhabi, le premier d'une série de quatre tournois consécutifs qu'il compte disputer, Jose Maria Olazabal sera coiffé d'une double casquette. Celle de joueur qu'il n'a pas abandonné d'être, malgré des problèmes chroniques au dos qui ne lui ont offert qu'une seule occasion de jouer en tournoi en 2010. Et depuis ce mardi, celle de capitaine de l'équipe européenne de Ryder Cup. Prétendant à la succession de Colin Montgomerie, qui a conduit l'Europe au succès l'automne dernier, l'Espagnol a logiquement accepté la proposition du comité de sélection du circuit européen. A 44 ans, le double vainqueur du Masters d'Augusta (1994 et 1999) prolonge donc son histoire d'amour avec la Ryder Cup, entamée en 1987 dans l'Ohio où pour la première fois de son histoire l'Europe s'imposait sur le sol américain. Le point de départ d'une relation très particulière avec cette compétition biennale et de son association mémorable avec son compatriote Severiano Ballesteros, au côté de qui il a remporté 11 doubles et partagé deux autres en 15 matches. Et le bilan est tout aussi flatteur en simple avec 18 victoires, pour 20,5 points marqués, ce qui fait de lui le cinquième Européen le plus prolifique d'une compétition qu'il a remportée à deux autres reprises, en 1997 et 2006. L'appui des joueurs "Mes deux victoires dans le Masters sont les sommets de ma carrière. Mais aujourd'hui, c'est la chose dont je suis le plus fier. Le golf, c'est ma vie, et représenter l'Europe m'a offert tellement de satisfactions. Donc, c'est quelque chose de spéciale pour moi d'être nommé capitaine de l'équipe européenne de Ryder Cup", a réagi le Basque, 23e joueur à prendre la tête de l'équipe européenne et le deuxième Espagnol après Ballesteros, capitaine victorieux en 1997 à Valderrama. Un homme dont il voudra s'inspirer, comme de tous ses autres prédécesseurs victorieux, Tony Jacklin (1985, 1987), Bernard Gallacher (1995), Sam Torrance (2002), Bernhard Langer (2004), Ian Woosnam (2006) et donc Montgomerie, dont il était l'un des vice-capitaines l'automne dernier au Pays de Galles. Olazabal dit avoir "beaucoup appris" à cette occasion, autant que lors de sa précédente expérience, malgré l'échec de l'Europe, au côté de Nick Faldo en 2008. "Il va apporter son leadership, son expérience, sa passion. Il sera fantastique", s'est félicité Lee Westwood, le n°1 mondial, porte-parole de joueurs tous acquis à la cause de l'Espagnol. "Jose Maria a été un grand joueur de Ryder Cup et quand il a été impliqué en 2008 et 2010 en tant que vice-capitaine, il a été superbe. Quand il tient un discours d'équipe ou de motivation, tout le monde l'écoute." Une première victoire. Il lui reste 20 mois pour construire son équipe invitée à défendre sa coupe dans l'Illinois face à une équipe américaine qui devrait être conduite par David Love III.