Ogier ne s'en mêlera pas

  • A
  • A
Ogier ne s'en mêlera pas
Partagez sur :

Sébastien Ogier ne jouera pas le rôle d'arbitre dans la lutte pour le titre entre son coéquipier chez Citroën, Sébastien Loeb - qu'il ne pourra donc pas aider - et Mikko Hirvonen (Ford). Le Gapençais a abandonné dès la première spéciale du RAC jeudi, suite à une sortie de route. Il s'agit évidemment du rebondissement majeur de cette première journée, alors que les deux prétendants à la couronne mondiale restent proches.

Sébastien Ogier ne jouera pas le rôle d'arbitre dans la lutte pour le titre entre son coéquipier chez Citroën, Sébastien Loeb - qu'il ne pourra donc pas aider - et Mikko Hirvonen (Ford). Le Gapençais a abandonné dès la première spéciale du RAC jeudi, suite à une sortie de route. Il s'agit évidemment du rebondissement majeur de cette première journée, alors que les deux prétendants à la couronne mondiale restent proches. Cette première journée aura apporté beaucoup et très peu à la fois, dans la lutte acharnée pour le titre que se disputent Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen au RAC. Beaucoup, parce que Sébastien Ogier, en sortant de piste dès la toute première spéciale, n'est plus là pour épauler son meilleur ennemi - mais malgré tout coéquipier - en cas de besoin. Et très peu, car les deux hommes sont séparés de moins d'une seconde au classement général. Le suspense reste donc archi-entier, alors que Hirvonen bénéficie lui de la présence de son Jari-Matti Latvala aux avant-postes. Après avoir réalisé le meilleur temps de la première spéciale, Latvala a été devancé par Loeb sur l'ES2. Enfin, la troisième et dernière étape de la journée a rendu tout le monde heureux: Hirvonen a gagné, et Loeb a pris la tête du général, profitant de la baisse de régime de Latvala, qui a terminé à 6"2 de son coéquipier sur cette spéciale, et à quatre secondes de l'Alsacien. Comme ce dernier avait créé un petit écart sur le début de la journée, il prend donc la tête du général avec exactement 0"7 d'avance. Les machines se sont donc mises tranquillement en route, d'un côté comme de l'autre. Loeb: "Pas mal de boue""C'était très glissant, a déclaré Loeb à l'issue de l'ES3, sur le site du WRC. Il y avait pas mal de boue et l'adhérence changeait tout le temps." Des conditions qui ont conduit à la perte d'Ogier, qui n'aura donc même pas eu le temps de jouer le moindre rôle. Citroën va devoir faire sans, mais au moins, les données sont on ne peut plus claires pour le septuple champion du monde. Seule son expérience devra le sortir du piège qui semble se refermer sur lui. Mais le bonhomme en a vu d'autres, fort également de ses trois succès d'affilée au RAC. Quant à Hirvonen, le Finlandais est évidemment plein de confiance, totalement dans la course à la victoire finale même si le chemin est encore long. "C'était incroyablement sombre dans les forêts, mais ça m'allait bien." Tout reste encore à faire dans ce rallye de Grande-Bretagne, qui pourrait bien devenir l'un des plus dramatiques de l'histoire en fonction de son scénario. Le premier jour a déjà fait une victime, mais elle n'est pas encore suffisamment de choix pour que l'histoire la retienne. Avec ses huit spéciales au programme, dès 8h30 du matin, le vendredi pourrait déjà être terrible.