Ogier gagne, Loeb râle

  • A
  • A
Ogier gagne, Loeb râle
Partagez sur :

Sébastien Ogier s'est relancé dans la course au titre en s'imposant lors du rallye de l'Acropole. C'est même un doublé des DS3 puisque Sébastien Loeb termine deuxième juste devant Mikko Hirvonen (Ford). Mais ce doublé Citroën risque fort de marquer les esprits puisque le septuple champion du monde n'a pas apprécié l'absence de consigne qui a permis à son cadet de ruser samedi pour ne pas balayer la piste dimanche.

Sébastien Ogier s'est relancé dans la course au titre en s'imposant lors du rallye de l'Acropole. C'est même un doublé des DS3 puisque Sébastien Loeb termine deuxième juste devant Mikko Hirvonen (Ford). Mais ce doublé Citroën risque fort de marquer les esprits puisque le septuple champion du monde n'a pas apprécié l'absence de consigne qui a permis à son cadet de ruser samedi pour ne pas balayer la piste dimanche. Un doublé, de gros points pour les deux championnats et... quelques fâcheries. Il est dit que cette saison sera humainement complexe au sein de l'écurie Citroën qui doit composer avec deux pilotes à l'incontestable vélocité. Souvent dans le coup pour la victoire, Sébastien Loeb et Sébastien Ogier savent pertinemment que les cadeaux ne seront pas légions cette saison. Chacun se fie à son instinct et milite logiquement pour ses propres intérêts. Ainsi, après une deuxième journée de feu sur les routes grecques, Sébastien Ogier, qui comptait 15 secondes d'avance sur Loeb avant la dernière spéciale, a décidé de ralentir considérablement afin de ne pas virer en tête et devoir balayer la piste dimanche. Il s'en est suivi des palabres au sein de l'équipe Citroën puisqu'en substance Sébastien Loeb a bien évidemment compris qu'il ne gagnerait pas, ses 2 secondes d'avance ressemblant à de la poussière face au désavantage de devoir passer en premier à chaque spéciale. Il a fait part de son incompréhension devant ce qu'il considère le choix de favoriser la victoire d'Ogier plutôt que de le protéger au classement du championnat. En face, sa direction lui a évidemment rappelé son choix de ne pas suivre les consignes au Mexique... Toujours est-il qu'il restait tout de même à finir le travail dimanche. Sébastien Ogier a rapidement récolté les fruits de son choix tactique dans les spéciales longues (14 et 16 notamment). Une victoire largement dessinée pour le Haut-Alpin qui s'est envolé jusqu'à l'arrivée, s'offrant au passage le meilleur temps dans une super spéciale qui rapporte des points, ex-aequo avec Sébastien Loeb. Un deuxième succès en 2011, le quatrième en carrière qui lui permet de réduire quelque peu l'écart, certes encore conséquent, au classement face à Sébastien Loeb et revient talonner Mikko Hirvonen. "28 points ça fait du bien, c'est la meilleure façon de remonter même si ça n'efface pas les déceptions. C'est un super week-end pour l'équipe au constructeur, c'est une belle opération. L'équipe fait tout pour nous donner les mêmes chances de gagner, c'est tout à son honneur, ils nous font confiance, pour l'instant on leur rend bien mis à part quelque erreurs que j'ai fait, il faut continuer et ne pas se relâcher", lâche Ogier. Sébastien Loeb, lui, n'a pas apprécié ni compris que Citroën ne s'intéresse pas en tout premier lieu au classement du championnat du monde. Il considère que le choix de laisser faire Ogier le mettait en danger vis-à-vis de Mikko Hirvonen son poursuivant au championnat. De fait, le pilote Ford lui a effectivement repris beaucoup de temps dimanche pour finalement échouer à 3 petites secondes. Une inversion au classement aurait sans doute accentué l'incompréhension entre Loeb et son équipe, l'Alsacien ayant déjà exprimé haut et fort, samedi, tout le bien qu'il pense de cette situation. "On a balayé deux jours et on a été une fois deuxième sur la piste. En 3 jours on a été pénalisé tout le temps alors finir 2e comme ça, ça prouve qu'on était les plus rapides. C'est juste frustrant de ne pas gagner quand on est les plus rapides mais c'est la réglementation. On termine à 10 secondes mais on ne pouvait pas faire mieux", plaide Loeb. Il s'avère que cette deuxième place combinée aux points de la super spéciale va tout de même lui permettre de grignoter quelques points de plus vis-à-vis d'Hirvonen. C'est déjà ça...