Östersund: Un Fourcade déjà devant

  • A
  • A
Östersund: Un Fourcade déjà devant
Partagez sur :

Au lendemain de la deuxième place de Marie-Laure Brunet sur 15 kilomètres, Martin Fourcade est lui aussi monté sur le podium à Östersund en ouverture de la Coupe du monde. Le Français n'a été devancé que par les Norvégiens Emil Svendsen et Ole Einar Bjoerndalen sur les 20 kilomètres de l'étape suédoise. Ça démarre bien pour le biathlon tricolore !

Au lendemain de la deuxième place de Marie-Laure Brunet sur 15 kilomètres, Martin Fourcade est lui aussi monté sur le podium à Östersund en ouverture de la Coupe du monde. Le Français n'a été devancé que par les Norvégiens Emil Svendsen et Ole Einar Bjoerndalen sur les 20 kilomètres de l'étape suédoise. Ça démarre bien pour le biathlon tricolore ! A la fête lors des Jeux Olympiques 2010, contrairement au ski alpin, le biathlon tricolore, qui avait décroché six médailles à Vancouver (une en or, deux en argent et trois en bronze), est toujours au rendez-vous à l'attaque de la saison 2010-2011 dont les Mondiaux (du 3 au 13 mars en Russie) seront le point d'orgue. Au lendemain de la deuxième place de Marie-Laure Brunet sur 15 kilomètres, l'individuel a également souri chez les messieurs à Martin Fourcade en ouverture de la saison. Précis carabine en mains (une faute au tir debout), le cadet de la famille, médaillé d'argent lors des JO 2010 (15km départ groupé), a pris jeudi la troisième place du 20 kilomètres d'Östersund, devancé par les seuls Norvégiens Emil Svendsen et Ole Einar Bjoerndalen (deux fautes chacun), la faute à un ski par encore au sommet. Le détenteur du globe de cristal de la poursuite, conquis à la faveur d'une fin de saison exceptionnelle dans la foulée de ses Jeux Olympiques, s'en satisfait pour cette reprise à la compétition dans le froid polaire de Suède. Son frère aîné, pointé à près de deux minutes et demie du podium malgré un tir au point (une faute), aurait signé pour un pareil résultat. Champion olympique du sprint, Vincent Jay, qui a assisté au podium de sa compagne la veille, s'est lui contenté de la 30e place de cette épreuve à près de quatre minutes, malgré le même nombre de tours de pénalité, que le vainqueur du jour, Emil Svendsen. Ce dernier a conservé un peu moins de 20 secondes d'avance sur la ligne sur son compatriote, Ole Einar Bjoerndalen, l'ogre du biathlon qui confirme qu'à bientôt 37 ans il est loin d'être rassasié.