Östersund: Brunet attaque fort

  • A
  • A
Östersund: Brunet attaque fort
Partagez sur :

Marie-Laure Brunet a parfaitement débuté la Coupe du monde de biathlon ce mercredi en prenant la deuxième place du 15km d'Östersund derrière la Suédoise Anna-Karin Olofsson-Zidek. Performante au ski, la Française a repris un temps fou sur le parcours de fond pour échouer à 8 secondes de la Suédoise, auteur d'un sans-faute au tir. La saison de la médaillée de bronze olympique en poursuite est lancée!

Marie-Laure Brunet a parfaitement débuté la Coupe du monde de biathlon ce mercredi en prenant la deuxième place du 15km d'Östersund derrière la Suédoise Anna-Karin Olofsson-Zidek. Performante au ski, la Française a repris un temps fou sur le parcours de fond pour échouer à 8 secondes de la Suédoise, auteur d'un sans-faute au tir. La saison de la médaillée de bronze olympique en poursuite est lancée! Enfin ! Après plus de huit mois d'interruption, ce premier jour de décembre sonnait le retour du biathlon mondial. Interrogée sur cette traditionnelle entame sur le parcours d'Östersund, Marie Dorin n'avait d'ailleurs pas caché une certaine impatience. "On appréhende toujours un peu cette manche d'ouverture", nous avait confié la médaillée olympique du sprint. "C'est la première fois que l'on va se confronter aux autres. On sait que tout le monde est bien. C'est toujours difficile, surtout pour moi qui suis toujours plutôt prête en fin de saison". Pas question pourtant cette année de manquer la moindre étape. Car l'IBU a revu son règlement en ne permettant plus de soustraire les trois plus mauvais résultats de la saison. La régularité sera donc le maitre mot sur cette Coupe du monde 2011. Sur cette première épreuve, un 15 kilomètres individuel avec quatre passages au tir, deux couchés et deux debouts), les Françaises étaient emmenées par leur nouvelle leader, Marie-Laure Brunet, neuvième du classement général de la dernière Coupe du monde. La double médaillée olympique (bronze sur la poursuite, argent en relais) n'aura pas déçu. Reléguant au second plan les habituelles favorites allemandes qui inauguraient leur nouvelle organisation, menée par le mythique quadruple champion olympique Ricco Gross. Brunet, quel finish ! Sans surprise, l'épouvantail semblait pourtant suédois ce mercredi. Avec Helena Ekholm-Jonsson, double vainqueur de cette épreuve d'ouverture mais aussi Anna-Karin Zidek (anciennement Olofsson, championne olympique du mass start en 2006), les locales présentaient en effet de sérieux arguments. Dont celui d'être mieux rodées aux conditions particulières d'Östersund entre neige artificielle et naturelle et des températures très basses rendant la surface "farineuse" donc assez lente. Zidek aura d'ailleurs réussi un parcours sans-faute avec un 20/20 au tir malgré une grosse bourde à l'entame de la ligne droite finale la contraignant à un demi-tour pour retrouver le parcours ! Suffisant toutefois pour virer en tête... malgré le fond stratosphérique de Brunet. Auteur de deux fautes au tir sur cette épreuve ne présentant pas d'anneau de pénalité, Marie-Laure Brunet aura su effacer 1 minute et 52 secondes de ses deux minutes de pénalité concédées ! Monstrueux pour s'offrir son troisième podium de Coupe du monde en individuel. Privant du même coup la Suède d'un doublé puisque l'inévitable Ekholm complète le podium. Une performance remarquable et prometteuse tant la Pyrénéenne a longtemps été présentée comme une valeur sûre en tir, moins à ski. L'entame est belle, Marie Dorin se plaçant elle à une 12e place encourageante. Pas de doute, l'hiver est lancé !