Ochoa: "Heureux d'être à Ajaccio"

  • A
  • A
Ochoa: "Heureux d'être à Ajaccio"
Partagez sur :

C'est la recrue phare du promu ajaccien et l'une des surprises de ce mercato. Libre de tout contrat, le gardien international mexicain Guillermo Ochoa a choisi la Corse pour découvrir le football européen. L'ancien joueur d'America, courtisé par le PSG, a toutefois vécu un été difficile marqué par une affaire de dopage qui a rebuté certains clubs intéressés. Pas Ajaccio, à qui il souhaite rendre la confiance témoignée.

C'est la recrue phare du promu ajaccien et l'une des surprises de ce mercato. Libre de tout contrat, le gardien international mexicain Guillermo Ochoa a choisi la Corse pour découvrir le football européen. L'ancien joueur d'America, courtisé par le PSG, a toutefois vécu un été difficile marqué par une affaire de dopage qui a rebuté certains clubs intéressés. Pas Ajaccio, à qui il souhaite rendre la confiance témoignée. Guillermo, comment se passe votre intégration à l'AC Ajaccio ? Très bien. Je suis très content d'être ici. Les gens m'ont très bien accueilli, que ce soit le staff technique, le président (Alain Orsoni, ndlr), les joueurs... Nous préparons actuellement la saison à venir. Pourquoi avoir choisi Ajaccio comme nouvelle destination après huit ans passés à l'America ? J'avais plusieurs pistes et j'avais fait l'objet d'offres. Mais après l'affaire du contrôle positif au clenbuterol durant la Gold Cup (Guillermo Ochoa a depuis été innocenté, ndlr), cela s'est compliqué, car il s'est passé du temps avant que tout ne rentre à nouveau dans l'ordre. La seule équipe qui a gardé confiance en moi pendant cette période a été Ajaccio. Je suis heureux d'être ici et ce transfert est un premier pas pour atteindre mon objectif de rejoindre un grand club européen. Aviez-vous eu des contacts avec le Paris Saint-Germain avant de signer à l'ACA ? Oui, bien sûr. Il y a eu des contacts et nous avions beaucoup discuté avec les représentants du club. Lesquels ? Je ne sais pas. C'est mon agent qui s'en est chargé. Quel est votre objectif personnel avec Ajaccio ? Je ne me fixe pas de limites. L'objectif va être de se maintenir et de terminer la saison à la meilleure place possible au classement. Que pensez-vous de cette équipe et d'Olivier Pantaloni, votre nouvel entraîneur ? C'est une équipe jeune avec beaucoup d'ambition et des bons joueurs. L'entraîneur est très bon. Il a beaucoup de connaissances sur le monde du football et sur ses propres joueurs. "La Ligue 1 est très respectée au Mexique" Quel est votre point de vue sur le football français ? C'est un football "puissant" et la Ligue 1, très respectée au Mexique, est l'un des championnats les plus importants du monde. Quel a été votre sentiment après la victoire de la sélection mexicaine des moins de 17 ans à la Coupe du monde, la semaine dernière ? J'étais très content et très fier d'eux. Au Mexique, la formation s'améliore constamment et ce sacre est d'une certaine manière logique. Entre l'annonce de votre contrôle positif au clenbuterol et celle de votre innocence, étiez-vous inquiet ? Non, pas du tout. J'étais calme car je n'avais rien fait de mal et je savais que l'histoire allait bien se terminer. C'était une intoxication alimentaire ? Oui, survenue après avoir mangé de la viande contaminée. Je n'ai jamais utilisé de substance interdite et c'est pour cela que j'étais tranquille durant cette affaire.