Obraniak: "L'Allemagne ou l'Angleterre"

  • A
  • A
Obraniak: "L'Allemagne ou l'Angleterre"
Partagez sur :

Auteur d'une prestation correcte avec la Pologne, battue jeudi par l'équipe de France en amical à Varsovie, Ludovic Obraniak a évoqué après la rencontre un éventuel départ de Lille, où il n'est plus titulaire. Un départ qu'il estime possible "à 50-50", mais dans ce cas, plutôt vers l'Angleterre ou l'Allemagne.

Auteur d'une prestation correcte avec la Pologne, battue jeudi par l'équipe de France en amical à Varsovie, Ludovic Obraniak a évoqué après la rencontre un éventuel départ de Lille, où il n'est plus titulaire. Un départ qu'il estime possible "à 50-50", mais dans ce cas, plutôt vers l'Angleterre ou l'Allemagne. Quel regard portez-vous sur le match de la Pologne face à la France ? Je trouve qu'on a fait un match intéressant, c'est de bon augure pour nous parce qu'on restait sur deux prestations pas terribles contre la Lituanie et la Grèce. Là, il y a vraiment du mieux, il faut se baser sur ce genre de match pour avancer. Qu'avez-vous pensé de l'équipe de France ? C'est une équipe avec de nouveaux visages, ça amène un peu de fraîcheur. Elle se cherche un peu comme nous, on n'a pas de onze-type, on se rend compte qu'on n'est pas la seule équipe à se chercher à un an de l'Euro, mais c'est encourageant. J'ai trouvé qu'il y avait pas mal d'intensité pour un match amical de fin de saison, au niveau de l'envie c'était pas mal. Je suis content, et content de partir en vacances aussi. J'ai besoin de partir et de me reposer la tête, parce qu'il faut que je réfléchisse à mon avenir. Justement, où en êtes-vous de vos réflexions ? Pour l'instant, je suis encore à Lille. Je me rends compte que j'ai la chance d'être dans un club qui est en train de devenir un grand club, avec de belles infrastructures, on vient de gagner deux titres consécutifs, on est en train de se créer une grosse équipe... Je me dis qu'avec la Ligue des champions l'année prochaine, j'arriverai à gratter du temps de jeu, et vous me connaissez, je suis un mec de caractère, j'arrive toujours à me débrouiller pour jouer. Après, je n'ai pas l'impression d'être reconnu vraiment, de faire l'unanimité aux yeux du coach, ça me pèse un peu. Donc on va voir, si j'ai une opportunité notamment à l'étranger, j'y réfléchirai. Ça veut dire l'Allemagne ou l'Angleterre ? J'aime bien l'Allemagne, j'aime bien l'Angleterre, ça sera l'un ou l'autre, autrement peut-être en France, si j'ai un projet sportif intéressant avec un coach intéressant, il faut réfléchir. Avez-vous déjà des contacts ? Il y a des approches, des clubs qui étaient là ce soir, j'espère que je ne me suis pas trop mal débrouillé. Mais sincèrement, j'ai besoin de prendre le temps de la réflexion. A quel pourcentage de chances estimez-vous un départ possible ? C'est 50-50. Il ne faut pas partir pour partir quand tu es dans un club comme le LOSC. Je fais partie d'un groupe, l'année prochaine, il va y avoir beaucoup de matches, il va falloir un groupe large. Et il y a de nouveaux joueurs qui vont arriver, ils vont devoir prouver aussi, une concurrence va s'installer, et la concurrence, ça ne m'a jamais fait peur, on va voir.