Objectif : "une France 100% sport"

  • A
  • A
Objectif : "une France 100% sport"
@ Europe 1
Partagez sur :

Chantal Jouanno préside mercredi l'Assemblée du Sport. Avec 313 propositions au programme.

Chantal Jouanno est lancée dans un combat aussi ambitieux que récurrent : la place du sport dans notre société. Mercredi, la ministre des Sports a rendu "313 propositions pour construire le sport de demain" dans le cadre de l'Assemblée du sport, qu'elle avait lancée en mars dernier.

Invitée d'Europe 1 matin, la ministre a détaillé la vocation de cette Assemblée, regroupant représentants de l'Etat, mouvement sportif, collectivités territoriales, monde de l'entreprise et société civile. "L'idée est de mettre tous ceux qui peuvent contribuer au développement du sport autour de la table", a-t-elle expliqué, soulignant l'idée force de ce projet : "avoir une France 100% sport".

Chantal Jouanno plaide pour "une France 100% sport" :

Lancée le 29 mars en accord avec Denis Masseglia, le président du comité national olympique et sportif français (CNOSF), cette assemblée a vocation à être un laboratoire d'idées. Pendant trois mois, le ministère a collecté avis, remarques et propositions, venus de tous horizons.

Comme c'est souvent le cas dans ce genre de "brainstorming", les grands enjeux présentés dans le document de synthèse sont assez vagues : sport dans la société, promotion des valeurs, offre diversifiée d'activités physiques, professionnalisation des structures... Mais à l'intérieur de ses quatre axes structurants, on retrouve des propositions concrètes, 313 en tout.

Une licence d'exploration et un chèque sport

La ministre en a évoqué quelques-unes dans Europe 1 matin, comme le chèque-sport. Celui-ci serait proposé aux jeunes issus de milieux défavorisés afin de faciliter l'inscription dans un club. "Les entreprises ont proposé cette idée mais c'est une proposition sur laquelle elles-mêmes souhaitent retravailler", précise Chantal Jouanno. On réfléchit encore et on propose, toujours.

"Il y a également l'idée d'avoir une licence d'exploration, c'est-à-dire que vous achetez une licence et que vous pouvez pratiquer dix sports dans l'année. Ce qui résoudra un casse-tête pour beaucoup de parents." La ministre souhaite également lancer un "chèque sport distribué par les entreprises sur le modèle du chèque-restaurant ou vacances, assorti de mesures de compensation fiscale". D'autres idées sont évoquées : l'ouverture possible des installations sportives scolaires aux particuliers, l'inscription de la pratique des activités physiques dans les programmes régionaux de santé, la féminisation des équipes dirigeantes dans les clubs...

Au-delà de ces "313 bonnes idées" selon Chantal Jouanno, il y a la volonté de pérenniser cette Assemblée du sport et de garantir ni plus ni moins qu'un "nouveau modèle de gouvernance", avec une plus grande implication de trois acteurs majeurs : les collectivités territoriales, les entreprises et la société civile. Le combat est ambitieux mais quand on a été douze fois championne de France de karaté, on n'a peur de rien.