Obertan se distingue

  • A
  • A
Obertan se distingue
Partagez sur :

Alors que Sir Alex Ferguson avait décidé de faire tourner son collectif pour le déplacement de Manchester United à Bursaspor, Gabriel Obertan, titulaire au coup d'envoi, en a profité pour marquer un but, pour une victoire finale des Red Devils (3-0). Parmi les autres matches, on pourra noter le match nul du FC Barcelone à Copenhague (1-1). Un résultat qui empêche les Catalans d'être la première équipe qualifiée pour les huitièmes de finale.

Alors que Sir Alex Ferguson avait décidé de faire tourner son collectif pour le déplacement de Manchester United à Bursaspor, Gabriel Obertan, titulaire au coup d'envoi, en a profité pour marquer un but, pour une victoire finale des Red Devils (3-0). Parmi les autres matches, on pourra noter le match nul du FC Barcelone à Copenhague (1-1). Un résultat qui empêche les Catalans d'être la première équipe qualifiée pour les huitièmes de finale. On avait presque oublié son existence. Parti monnayer ses talents chez les Red Devils l'an passé, après une demi-saison manquée à Lorient, Gabriel Obertan avait passé une saison à cirer le banc ou les sièges des tribunes d'Old Trafford. Une absence des terrains qui semblait partie pour se prolonger cette année, tant les apparitions de l'ancien Bordelais se faisaient sporadiques. Trois bouts de matches disputés avant cette titularisation offerte par Sir Alex Ferguson, mardi, pour le déplacement à Bursaspor. Aligné aux côtés de Dimitar Berbatov sur le front offensif mancunien, Obertan en a profité pour signer une belle performance. A l'origine du premier but de MU en signant une interception (1-0, 58e), le natif de Paris y est allé de sa propre réalisation par la suite, en envoyant un missile du droit sous la barre du gardien turc (2-0, 73e). C'est ensuite Bébé qui a lui aussi signé sous premier but sous le maillot mancunien (3-0, 77e). Trois buts qui permettent donc à Manchester de garder la tête du groupe C, avec 10 points. Derrière, Valence s'est replacé à la seconde place après sa large victoire sur les Glasgow Rangers (3-0), grâce notamment à un doublé de Soldado. Les clubs allemands à la peine De son côté, le Barça n'a pas réussi à valider son ticket pour les huitièmes de finale, après son match nul à Copenhague (1-1). Si Lionel Messi a ouvert le score (30e), les Danois ont réagi dans la foulée avec une réalisation de Claudemir (32e). La partie, au demeurant passionnante, aura également été marquée par l'attentat subi par l'attaquant Ndoye, victime d'un coup de pied (!) en pleine de tête de la part de Valdes. Avec huit points, les Catalans possèdent un petit point d'avance sur leurs adversaires du jour, tandis que le Rubin Kazan et le Panathinaïkos, qui se sont neutralisés (0-0), n'avancent plus. Enfin, dans les autres matches, Twente s'est relancé dans la poule A. Alors que Totthenham s'imposait face à l'Inter (3-1), le champion des Pays-Bas est allé chercher trois points à Brême (2-0), les Allemands perdant quasiment toute chance d'aller en huitièmes de finale. Enfin dans le groupe B, alors que Lyon s'est incliné à Lisbonne (3-4), l'Hapoël Tel-Aviv et Schalke 04 ont signé un match nul et vierge (0-0), une mauvaise affaire pour les coéquipiers de Raul, à la peine en Bundesliga et obligés de battre Lyon lors de la prochaine journée pour espérer se qualifier.