Nul interdit

  • A
  • A
Nul interdit
Partagez sur :

Le Stade Malherbe de Caen (12e) reçoit Nancy (18e) pour le compte de la 18e journée de Ligue 1. De part et d'autre le partage des points serait un cruel épilogue tant la situation des deux équipes est précaire en cette fin d'année.

Le Stade Malherbe de Caen (12e) reçoit Nancy (18e) pour le compte de la 18e journée de Ligue 1. De part et d'autre le partage des points serait un cruel épilogue tant la situation des deux équipes est précaire en cette fin d'année. Caen est 12e du championnat à quatre longueurs du premier relégable qui n'est autre que Nancy. Les Caennais traversent une mauvaise passe en Ligue 1 avec trois défaites d'affilée, la dernière en date sur la pelouse de Geoffroy-Guichard face à Saint-Etienne (2-0) la semaine passée. Les protégés de Franck Dumas se doivent donc de réagir au plus vite afin d'aborder la deuxième partie de saison dans de meilleures dispositions et entretenir l'espoir de finir le championnat dans les dix premiers. Pour cela, les Normands n'ont pas d'autres choix que d'enrayer leur mauvaise dynamique à d'Ornano. Fort d'un ratio de quatre défaites pour sept rencontres disputées à la maison, le Stade Malherbe pointe à la 19e place du classement à domicile. Nancy, lui, n'a pas saisi sa chance lors de la levée précédente en concédant sur son terrain le match nul face à la lanterne rouge ajaccienne (2-2). Embourbés dans la zone de relégation depuis la 3e journée du championnat, les Lorrains n'ont jamais su confirmer le léger mieux entre-aperçu lors du revers infligé à Paris (0-1). Les hommes de Jean Fernandez sont au pied du mur et un nouveau partage des points ne sauraient les contenter comme le reconnaît Reynald Lemaître sur le site Internet de l'ASNL: "Prendre un point ne sert à rien. On l'a vu le week-end dernier en passant de 14 à 15 points. Une victoire nous permettrait de souffler et de sauver un peu les meubles." Le groupe caennais sera amputé de Grégory Proment, suspendu pour l'occasion. Côté nancéien, on notera les retours conjugués de Lossémy Karaboué, remis d'une douleur aux abdominaux, et d'Andre Luiz, rétabli après une grippe.