Nuit des Français: Ajinça et Parker à l'honneur

  • A
  • A
Nuit des Français: Ajinça et Parker à l'honneur
Partagez sur :

Soirée faste pour le camp tricolore puisqu'Alexis Ajinça a battu son record de rebonds, Tony Parker égalé sa marque référence en matière de passes décisives et Ronny Turiaf fait son retour dans le cinq majeur des Knicks. Joakim Noah égal à lui-même avec les Bulls, il n'y a bien que Johan Petro à avoir passé une mauvais soirée.

Soirée faste pour le camp tricolore puisqu'Alexis Ajinça a battu son record de rebonds, Tony Parker égalé sa marque référence en matière de passes décisives et Ronny Turiaf fait sonretour dans le cinq majeur des Knicks. Joakim Noah égal à lui-même avec les Bulls, il n'y a bien que Johan Petro à avoir passé une mauvais soirée. Joakim Noah n'a pas été le seul Tricolore à la fête ce lundi. Si l'intérieur des Bulls, auteur, dans le détail, de 14 points à 5 sur 9 aux tirs, 9 rebonds et 3 contres en 28 minutes, a échoué dans sa quête du double-double, son compatriote Tony Parker a frappé un grand coup en la matière face aux Warriors. Alors que les Spurs tentaient d'oublier la blessure à la cheville de Tim Duncan en donnant la leçon à Golden State, renvoyé à ses études 111-96, le meneur français a profité de la soirée pour égaler son record de passes en carrière avec 15 offrandes distribuées à ses camarades. Ajoutez-y 17 points à 7 sur 15 aux tirs, 2 rebonds en 34 minutes et un Monta Ellis limité à 10 points, et le meneur tricolore méritait bien le statut d'homme du match en dépit des 28 points de Manu Ginobili. Il en aurait fallu encore un peu plus pour qu'Alexis Ajinça l'imite, notamment de la part de Raptors éparpillés façon puzzle 123-90 par les Nuggets, mais l'intérieur tricolore n'en a pas moins livré son meilleur match en trois ans de carrière NBA. Profitant des 16 minutes allouées par son entraîneur dans la déroute, l'ancien Mav a en effet frôlé le double-double avec 11 points à 4 sur 7 aux tirs et 9 rebonds, le Stéphanois améliorant son record de rebonds et échouant à une unité de sa marque référence au scoring. La soirée a en revanche été bien plus difficile pour Ronny Turiaf et Johan Petro. De retour dans le cinq de départ des Knicks pour la visite de Boston, Turiaf n'a certes pas démérite, si ce n'est au rebond, avec ses 11 points à 5 sur 7 aux tirs, 2 rebonds, 2 passes et 4 contres en 27 minutes, mais ses efforts sont restés vains. La faute à des Celtics finalement vainqueurs 86-96 après avoir pourtant accusé 14 points de débours à la pause et encore six à l'attaque de la dernière ligne droite. Recevant la visite des Pacers, les voisins du New Jersey en ont également été quittes pour une nouvelle défaite, s'inclinant 98-102 et Johan Petro n'a, lui, fait que passer avec 11 minutes de jeu pour 2 points à 1 sur 4, 2 passes et 1 rebond...