Nuage noir sur le sport

  • A
  • A
Nuage noir sur le sport
@ Reuters
Partagez sur :

Le nuage de cendres généré par le volcan islandais perturbe aussi les épreuves sportives.

Le nuage de cendres généré par le volcan islandais perturbe aussi les épreuves sportives. Le nuage de cendres provoqué par l'éruption d'un volcan au sommet du glacier Eyjafjallajokull en Islande, et qui perturbe le trafic aérien en Europe du Nord, a abordé, jeudi soir, les côtes françaises. Si ces désagréments, couplés aux grèves à la SNCF, empêchent de nombreux passagers de rejoindre leur destination, ils pourraient également pousser au report de certaines épreuves sportives. Celles programmées vendredi sont notamment menacées. La rencontre de Ligue 2 (33e j.) entre le Havre et l'AC Ajaccio a été la première à en faire les frais. "En raison des perturbations du trafic aérien liées à l'éruption volcanique en Islande, interdisant le décollage de l'avion devant transporter l'équipe du HAC de l'aéroport du Havre-Octeville, la rencontre entre l'AC Ajaccio et Le Havre AC, initialement prévue ce vendredi à 20h, a été reportée à dimanche à 17h", a annoncé la Ligue de football professionnel (LFP) dans un communiqué publié, vendredi, sur son site. A la LFP, on croise les doigts pour que les conditions de circulation s'améliorent ce week-end car, la date de la fin du championnat se rapprochant, les possibilités de reprogrammer un match se réduisent comme peau de chagrin. L'instance nationale recommande ainsi "aux clubs de Ligue 1 de prendre toutes les dispositions nécessaires pour permettre le déplacement de leur équipe samedi et dimanche". L'Olympique de Marseille qui doit se rendre sur la pelouse de Boulogne-sur-Mer samedi (33e j.), pour un match prévu à 19 heures, a fait part de ses inquiétudes auprès de l'instance nationale, annonce la Provence. En plus des perturbations du trafic aérien, le club phocéen doit également prendre en compte la grève à la SNCF, qui a suspendu les ventes de billets entre Paris et le Sud-est (dans les deux sens). Des possibilités de report limitées Au final, le club devait prendre un avion vendredi en fin d'après-midi jusqu'à Auxerre puis terminer le trajet en autocar jusque dans le nord de la France. Si Lyon a avancé son départ vers Bordeaux à vendredi, en avion, Nancy et Sochaux, en déplacement respectivement à Rennes et Grenoble samedi, ont eux finalement décidé de se déplacer en bus. Une solution qui va perturber le déroulement des entraînements des deux équipes. Les joueurs de l'ASNL, privés d'entraînement vendredi matin, devront ainsi s'astreindre à un voyage de 720 kilomètres. Un report finalement évité en Top 14. Si une menace pesait sur la bonne tenue de la rencontre Racing-Métro 92-Biarritz Olympique comptant pour la 25e journée, l'affiche est bien maintenue. Toutefois, les Biarrots, qui devaient rallier la capitale directement par avion, feront finalement halte à Lyon vendredi avant de rejoindre Paris par TGV samedi matin. Enfin, l'équipe de France de handball, en tournée amicale en Islande jusqu'à dimanche, pourrait également voir son retour sur le continent, perturbé.