Nowitzki propulse les Mavs

  • A
  • A
Nowitzki propulse les Mavs
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Derrière le triple-double de son Allemand, Dallas s'impose face à Denver (109-93).

NBA - Derrière le triple-double de son Allemand, Dallas s'impose face à Denver (109-93). Le match de la nuit A chaque jour son héros à Dallas! Après Jason Kidd, il y a peu, le jour de son 37e anniversaire, ou Rodrigue Beaubois, ce samedi avec ses 40 points, c'est en effet au tour de Dirk Nowitzki de porter ses Mavericks jusqu'à la victoire. Une habitude, certes, pour l'Allemand mais force est de constater que l'ancien MVP a vu les choses en grand pour la visite des Nuggets puisqu'il a signé, pour l'occasion, son deuxième triple-double en carrière. Non content de profiter de son adresse sur la ligne des lancers (16/17) pour terminer meilleur marqueur du match avec 34 points, l'intérieur texan a également notamment profité des prises à deux pour ajouter 10 points et 10 rebonds pour faire aussi bien que contre Milwaukee en février 2008. Et c'est peu dire que Nowitzki a bien choisi son jour puisque les Nuggets étaient jusqu'à ce lundi, les premiers rivaux des Mavs dans la course à la deuxième place de la Conférence Ouest. Mais comme le laissaient présager leurs récentes sorties, les troupes du Colorado accusent le coup sans leur entraîneur George Karl, tout occupé ces dernières semaines à combattre un cancer de la gorge. En son absence, Denver reste ainsi sur 7 défaites pour 7 victoires et jamais face aux Texans, les Nuggets n'ont semblé pouvoir rivaliser avec leurs hôtes. JR Smith a bien essayé d'entretenir l'espoir en signant 27 points en sortant du banc, mais à l'inverse, Carmelo Anthony est passé au travers comme rarement avec 10 points et un rédhibitoire 3 sur 16 aux tirs. Chauncey Billups étant tout autant aux abois avec 11 points et un 3 sur 14 aux tirs, le collectif texan n'a guère trouvé de répondant. Car si Nowitzki a brillé, Shawn Marion, 21 points à 9 sur 13, ou Jason Terry, 15 points à 6 su 10, ont, eux, également été à leur avantage... Les Français Si les Mavs ont frappé un grand coup en l'emportant face à un rival direct, les matches se suivent mais ne se ressemblent pas pour Rodrigue Beaubois. Comme attendu, certes, après ses 40 points passés, samedi, à la défense des Warriors. Le Choletais n'a toutefois pas été oublié par Rick Carlisle sur le banc texan, mais la réussite n'était cette fois pas au rendez-vous pour le scoreur tricolore et Beaubois a dû se contenter de 15 minutes de jeu pour 5 points à 2 sur 7 aux tirs dont 1 sur 4 à trois points et 1 passe. C'est toujours plus que ce que George Karl a réservé à Johan Petro côté Nuggets... Car si l'intérieur guadeloupéen était bien dans le cinq de départ, il n'a fait que passer encore une fois, avec 4 minutes de jeu pour 2 tirs pris et manqués, 2 fautes et 2 rebonds. Mais il y a encore plus à plaindre puisque Ian Mahinmi n'a, lui, pas eu voix au chapitre chez les Nets lors de la défaite ramenée par les Spurs 90-84. Ajoutez-y la cruelle défaite concédée par les Bobcats de Boris Diaw face aux Raptors 101-103 et la soirée des Français a été plutôt maussade. L'ancien Palois n'a certes pas démérité, mais il aurait finalement fallu plus que ses 11 points à 5 su 12, ses 7 passes et ses 4 rebonds pour que Charlotte l'emporte.