Nouveau pépin physique pour Nadal

  • A
  • A
Nouveau pépin physique pour Nadal
Partagez sur :

Opposé à Fernando Gonzalez en quarts de finale de l'US Open, contre qui il n'a pas encore fini son match en raison de la pluie (7-6, 6-6), Rafael Nadal a annoncé samedi son forfait pour la demi-finale de Coupe Davis opposant l'Espagne à Israël le week-end prochain. Après avoir été blessé aux genoux, le Majorquin souffre des abdominaux.

Opposé à Fernando Gonzalez en quarts de finale de l'US Open, contre qui il n'a pas encore fini son match en raison de la pluie (7-6, 6-6), Rafael Nadal a annoncé samedi son forfait pour la demi-finale de Coupe Davis opposant l'Espagne à Israël le week-end prochain. Après avoir été blessé aux genoux cet été, le Majorquin souffre des abdominaux.Après les genoux, les abdominaux. Depuis trois mois, Rafael Nadal est empêtré dans des problèmes physiques. Ces pépins ont déjà largement tronqué son été (avec un Roland-Garros joué sur une jambe et l'impasse sur Wimbledon) et pourraient bien l'ennuyer encore cet automne. Depuis son match du troisième tour de l'US Open contre Nicolas Almagro, le n°3 mondial ressent de vives douleurs aux abdominaux. Conséquences: il a décidé de déclarer forfait pour les demi-finales de Coupe Davis et la rencontre Espagne-Israël programmée le week-end prochain. Juan Carlos Ferrero a donc été appelé pour pallier l'absence du Majorquin.Après deux mois hors des courts, Nadal a repris le chemin de la compétition à l'occasion des deux Masters 1000 de la tournée nord-américaine, à Montréal et Cincinnati. Battu en quart au Canada et en demie dans l'Ohio, c'est l'évident manque de rythme qui tenait lieu de première explication. Mais le quotidien espagnol Marca a révélé que les douleurs abdominales dataient de trois semaines et qu'il s'agirait en fait d'une déchirure. Pourtant, "Rafa" enchaîne les rallyes de fond de court comme si de rien n'était et il l'a encore démontré contre Fernando Gonzalez. Seul indice du mal qui le ronge, une première balle timide, pas aussi bien claquée qu'auparavant.Albert Costa: "Rafa était triste de devoir prendre cette décision"Interrogé dans les colonnes de L'Equipe daté de ce samedi, François Teissedre, ancien ostéopathe de l'équipe de France de Coupe Davis, aujourd'hui au service de la Juventus Turin, estime que jouer avec une déchirure peut avoir de graves conséquences: "Ça fait trop mal, tu ne peux même pas tousser. Alors servir... Admettons que ce soit une micro-déchirure de trois millimètres. Mais il faudrait être malade pour songer à jouer. (...) Le risque, c'est de te péter et d'en prendre pour trois mois." La capacité de résistance de l'Espagnol n'est plus à démontrer. Mais à trop tirer sur son physique comme l'exige son jeu, tout va finir par lâcher.En espérant qu'un tel scénario ne se produise pas, Nadal doit encore s'avancer sur le Stadium Arthur-Ashe ce samedi avec la fin de son quart de finale à jouer contre Fernando Gonzalez (7-6, 6-6). Avec un set en poche, le taureau de Manacor serait bien inspirer de gagner le deuxième set (les deux hommes en sont à 3-2 pour Nadal dans le jeu décisif) pour s'éviter un match à rallonge. Dès la semaine prochaine, il respectera une période de repos à la durée indéterminée pour le moment et doit tirer un trait sur la Coupe Davis. "Rafa était triste de devoir prendre cette décision car il était impatient de jouer ce match. Je comprends sa décision et j'espère qu'il se rétablira au plus vite", a déclaré Albert Costa, le capitaine de l'équipe d'Espagne.