Nouveau : crème pour moustache dopante

  • A
  • A
Nouveau : crème pour moustache dopante
@ REUTERS
Partagez sur :

RUGBY - Un Japonais va manquer le Mondial en raison d'un contrôle positif étrangement expliqué.

La Coupe du monde va lui passer sous le nez. Pour une crème à moustache. C'est en tout cas le produit que le joueur de rugby japonais Ryohei Yamanaka a incriminé pour expliquer son contrôle positif à un stéroïde anabolisant en avril dernier lors d'un stage de son équipe en vue du tournoi des cinq nations d'Asie. Les analyses de l'échantillon A et B ont montré la présence de méthandriol, un stéroïde anabolisant.

Une suspension de deux ans

Le demi d'ouverture japonais, âgé de 23 ans, a été suspendu deux ans, jusqu'au 27 avril 2013. "Il est regrettable qu'un joueur international japonais soit suspendu pour avoir enfreint le règlement antidopage", a déploré le président de la Fédération japonaise de rugby, Tatsuzo Yabe. "Le joueur et la Fédération ont accepté solennellement la décision."

Lors de la révélation de son contrôle positif en juin dernier, le joueur des Kobelco Steelers avait expliqué qu'il avait utilisé une crème pour faire pousser la moustache, un produit cosmétique qui, pour lui, ne contenait évidemment pas de substances interdites. L'entraîneur des Brave Blossoms, tels que l'on surnomme les joueurs de la sélection japonaise, le Néo-Zélandais John Kirwan, avait alors déclaré "avoir cherché avec lui pendant 24 heures ce qu'il avait pris". "Il n'a juste pas réfléchi", avait-il conclu. La fédération japonaise a annoncé qu'elle allait redoubler d'efforts pour éduquer davantage les joueurs sur les règles antidopage. Et leur interdire la moustache ?