Nouveau coup dur pour Schumi

  • A
  • A
Nouveau coup dur pour Schumi
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Michael Schumacher sera pénalisé de dix places lors du prochain Grand Prix.

F1 - Michael Schumacher sera pénalisé de dix places lors du prochain Grand Prix. Pour son grand retour en Formule 1 après trois ans d'absence, Michael Schumacher ne s'attendait sûrement pas à vivre une saison aussi difficile. Neuvième du classement pilotes après douze Grand Prix disputés au volant de sa Mercedes, le septuple champion du monde cumule les pépins. Dimanche lors du Grand Prix de Hongrie, alors qu'il se trouvait en dixième position à cinq tours de l'arrivée, le pilote allemand a tenté d'empêcher son ancien coéquipier chez Ferrari, Rubens Barrichello, désormais chez Williams, de le dépasser en le tassant contre le muret des stands. Une manoeuvre particulièrement dangereuse qui a provoqué la colère du Brésilien. "C'est la manoeuvre la plus dangereuse qui ait jamais été employée contre moi", confiait-il à l'issue de la course sur Twitter avant d'ajouter lors d'une interview accordée à la chaîne allemande RTL Television : "c'était une manoeuvre de karting. S'il veut aller au paradis avant moi, libre à lui. Je ne veux pas aller au paradis". Revoyez la manoeuvre dangereuse de Schumacher qui veut empêcher Barrichello de doubler : "Je savais qu'il arrivait. Donc, de mon point de vue, je partais vers l'intérieur, et je lui ai montré de manière très évidente « Va à l'extérieur », mais il a choisi de ne pas le faire, donc, c'est devenu un peu serré", a de son côté commenté Schumi juste après la course. "En tant que pilote, j'ai la possibilité de changer de ligne une fois. Il y avait évidemment assez de place pour passer (vu que) nous ne nous sommes pas touchés. Je lui ai laissé juste assez de place pour passer" s'est-il défendu avant de lancer : "Je ne suis pas connu pour faire des cadeaux sur la piste. Si tu veux me dépasser, il va falloir te battre. C'est ce qui s'est produit" Le collège des commissaires officiant lors du Grand Prix de Hongrie a logiquement décidé de sanctionner Schumacher, qui prendra le départ de la prochaine course (en Belgique, ndlr) avec une pénalité de 10 places quelque soit sa qualification, ce qui ne lui laisse quasiment aucune chance d'espérer obtenir un bon résultat sur le circuit de Spa-Francorchamps. Une décision acceptée par Schumi, qui a présenté ses excuses à Barrichello dans un communiqué publié lundi sur son site officiel : "immédiatement après la course d'hier, j'étais encore dans l'émotion du moment mais après avoir revu l'incident avec Rubens, je dois dire que les commissaires ont eu raison. Mon mouvement contre lui était trop dur. Naturellement, je voulais qu'il soit difficile pour lui de me doubler. Je lui ai montré clairement que je ne voulais pas le laisser passer, mais, en regardant rationnellement, je ne cherche pas à le mettre en danger avec ma manoeuvre. S'il estime que c'est le cas, alors tout ce que je peux dire, c'est: désolé, ce n'était pas mon intention."