Noirs et Bleus

  • A
  • A
Noirs et Bleus
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Un documentaire retrace l'histoire des joueurs de couleur chez les Bleus.

EQUIPE DE FRANCE - Un documentaire retrace l'histoire des joueurs de couleur chez les Bleus. Quelques heures après l'annonce de la première liste de Laurent Blanc et quelques semaines après le fiasco de la Coupe du monde en Afrique du Sud, voilà un documentaire rafraîchissant pour ceux qui aiment l'équipe de France et ceux qui espèrent y jouer. Il s'appelle "Des Noirs en couleur" et raconte l'"incroyable saga" des joueurs de couleur chez les Bleus. De Raoul Diagne, l'"Araignée noire", né en Guyane, à la nouvelle génération, incarnée par Gaël Clichy, Abou Diaby ou Lassana Diarra, ce film d'un peu plus d'une heure de Pascal Blanchard et Morad Aït-Habbouche, sorti en DVD il y a quelques semaines, égrène les grandes figures qui ont marqué cette histoire au sein de l'histoire. Parmi elles, Lucien Cossou, premier joueur d'origine africaine né en métropole à évoluer en sélection, Jean Tigana, membre du "carré magique", ou encore Marius Trésor. Regardez la bande-annonce de "Des Noirs en couleur" : Pendant quatre ans, entre 1972 et 1976, Trésor forma "la garde noire" avec Jean-Pierre Adams. De "Marius", on garde l'image de cette joie après son but face à l'Allemagne, en demi-finales de la Coupe du monde, en 1982. Les Bleus interrogés dans ce film en parlent tous avec déférence. Thierry Henry parle de "Monsieur Trésor", quand Lilian Thuram, guadeloupéen lui aussi, n'arrive pas à exprimer ce que représente Marius Trésor dans l'interview présentée en bonus. "Il représente, il représente... Plus que ça même, rit-il. C'est une personnalité intègre, il a été un capitaine (le premier antillais capitaine des Bleus ndlr), respecté par son comportement, quelqu'un d'abordable, qui a permis qu'on puisse situer la Guadeloupe sur une carte." Double buteur face à la Croatie en demi-finales de la Coupe du monde en 1998, Thuram fut l'un des symboles de cette équipe de France "black-blanc-beur". C'était quatre ans avant la présence de Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle. Car le documentaire a fait le - bon - choix de mettre en parallèle le parcours des Bleus avec l'histoire de France et de ses minorités : les tirailleurs sénégalais lors de la seconde Guerre mondiale, la création de SOS Racisme ou encore la polémique née des propos de Le Pen sur La Marseillaise lors de l'Euro 1996. Car, plus qu'un film sur le football, ce documentaire se veut avant tout un outil pédagogique, comme le démontre le livret particulièrement complet du DVD. Il a également le mérite de soulever certaines thématiques très intéressantes, sur la différence d'approche, notamment, entre un joueur qui a grandi aux Antilles et un joueur né en métropole. Un documentaire qui parle de la fierté d'être Noir, de la fierté d'être Bleu. "Des Noirs en couleur", de Pascal Blanchard et Morad Aït-Habbouche. Elle est pas belle la vie ! & les bâtisseurs d'images, Universal, 20 euros env.