Noens, enfin le podium ?

  • A
  • A
Noens, enfin le podium ?
Partagez sur :

Victorieuse de quatre des cinq slaloms disputés depuis le début de la Coupe du monde, Marlies Schild sera la grande favorite du slalom de Flachau mardi. Mais dans l'ombre de la championne autrichienne, qui aura en plus l'avantage d'évoluer à domicile, la Française Nastasia Noens pourrait enfin décrocher une place sur le podium, elle qui multiplie les places d'honneur depuis le début de l'hiver.

Victorieuse de quatre des cinq slaloms disputés depuis le début de la Coupe du monde, Marlies Schild sera la grande favorite du slalom de Flachau mardi. Mais dans l'ombre de la championne autrichienne, qui aura en plus l'avantage d'évoluer à domicile, la Française Nastasia Noens pourrait enfin décrocher une place sur le podium, elle qui multiplie les places d'honneur depuis le début de l'hiver. Qui peut battre Marlies Schild ? Victorieuse de la Coupe du Monde de slalom en 2007 et 2008, l'Autrichienne, qui avait dû déclarer forfait en 2009 en raison d'une double fracture tibia-péroné et qui a terminé l'exercice 2010 à la troisième place avec une médaille d'argent en prime aux JO de Vancouver, est bien partie pour décrocher un troisième globe de cristal de la spécialité cette saison. En cinq slaloms disputés depuis le début de l'hiver, la soeur aînée de Bernadette, qui a débuté sur le grand circuit cette année, s'est déjà imposée à quatre reprises: à Levi, Courchevel, Semmering et Zagreb. Seule la manche disputée à Aspen, remportée par la Suédoise Maria Pietilae-Holmner, lui a échappé fin novembre. Marlies Schild reste ainsi sur trois succès consécutifs et tentera la passe de quatre mardi sur ses terres à Flachau. Deux fois sur le podium après la première manche Dans le sillage de la championne de 29 ans, elles sont nombreuses à pouvoir prétendre monter sur le podium. Parmi les outsiders aux dents longues, Nastasia Noens n'est pas la moins bien placée. Âgée de 22 ans, la Française semble en effet avoir franchi un palier cette saison, ce qui lui permet d'intégrer régulièrement le top 10. Sixième à Aspen, elle a ensuite terminé neuvième à Courchevel, puis de nouveau en sixième position à Semmering et Zagreb. "Depuis la semaine d'entrainements avant la Coupe du Monde de Courchevel, j'ai vraiment compris quelque chose d'essentiel pour aller vite", confiait sur son site officiel la Niçoise, qui a souvent entrevu le podium à l'issue de la première manche: troisième place provisoire à Courchevel, deuxième à Semmering. Il lui reste désormais à confirmer lors de ses deuxièmes manches pour enfin se hisser sur un podium qu'elle espère tant. Peut-être dès mardi à Flachau ? Dixième à Zagreb après un début de saison compliqué, Sandrine Aubert tentera quant à elle de rester sur la dynamique de son excellente deuxième manche en Croatie.