Noah relance les Bulls

  • A
  • A
Noah relance les Bulls
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Chicago se replace dans la course aux play-yoffs après son succès face à Cleveland.

NBA - Chicago se replace dans la course aux play-yoffs après son succès face à Cleveland. Le match de la nuit: Chicago-Cleveland 109-108 Semaine faste pour Chicago. Si la cote des Bulls avait pris un sérieux coup, il y a dix jours, avec la défaite concédée sur le fil face à Phoenix couplée au succès arraché par Toronto à Charlotte, Chicago peut désormais de nouveau croire au printemps. Car force est de constater que le sort semble enfin s'acoquiner avec le destin de la franchise de l'Illinois. Le sort et les Cavaliers avec. Cleveland aura en effet bien joué un rôle décisif dans la lutte pour les playoffs mettant aux prises Bulls et Raptors. Non content d'avoir infligé, mardi, la double peine à Toronto en blessant Chris Bosh au visage en plus de la défaite infligée, c'est en effet sans l'indispensable LeBron James que les leaders de la Ligue se sont présentés à Chicago. A croire que les Cavs, qui retrouveront le dernier qualifié de la Conférence Est au premier tour des playoffs, ont déjà choisi leur futur adversaire! Enfin presque. Car même privées de leur maître à jouer, les troupes de Mike Brown n'ont pas manqué de faire honneur à leur rang en poussant Chicago jusque dans ses derniers retranchements. Et ce d'autant plus facilement que leurs hôtes y ont mis du leur, non seulement en gâchant les douze longueurs d'avance comptées dans le troisième quart, mais également en abandonnant plusieurs lancers décisifs dans les ultimes secondes de la rencontre. Et c'est ainsi que la claquette de Joakim Noah inscrite à plus d'une minute de la sirène, et ce alors que les Cavaliers venaient de repasser en tête sur un tir primé de Mo Williams, a clos la marque et fait office de panier de la victoire. Une juste récompense pour le Français, élu homme du match par Espn pour son abattage sous les panneaux. Avec respectivement 24 points-10 passes et 22 points-10 rebonds, Derrick Rose et Luol Deng ont pourtant été, eux aussi, particulièrement productif, mais c'est bien l'ancien Gator qui a montré la voie avec ses 17 points, 15 rebonds, 4 passes et 4 contres en 34 minutes. Car non content d'avoir donc finalement inscrit le panier de la victoire, Joakim Noah a également ajouté un contre tout aussi crucial sur une tentative de layup de Jamario Moon avec moins de deux secondes à jouer puis le rebond de la victoire après les deux derniers loupés de Rose aux lancers-francs... De quoi bien mériter les félicitations de son entraîneur Vinnny Del Negro. "L'équipe a fait un boulot fantastique. Même sans LeBron, les Cavaliers ont été très difficile à manoeuvrer, mais les gars se dont accrochés et Joakim a donné le ton dans l'investissement. Il met une telle énergie dans son jeu que c'est un exemple pour le reste de l'équipe." expliquait ainsi le coach des Bulls à l'issue de la rencontre. Et il fallait bien ça pour venir à bout de Bulls pouvant compter sur un Mo Williams prenant parfaitement le relais de King James avec ses 35 points et 10 passes et un Antawn Jamison le secondant efficacement avec 23 points à 10 sur 17 avant de sortir dans le dernier quart, le pied droit endolori. Pas sûr que les deux prochains adversaires des Bulls: les cancres du New Jersey et, surtout, des Raptors privés de Chris Bosh, aient autant de ressources. A Chicago d'en profiter! Les Français Joakim Noah à la fête, l'autre Bleu de sortie ce jeudi a été bien moins en réussite. Pourtant toujours présent, lui aussi, dans le cinq de départ, Johan Petro n'a pas eu le même rendement que son compatriote dans la raquette des Nuggets. Notamment sur le plan offensif. En 19 minutes de présence, l'ancien Palois a en effet dû se contenter 2 points à 1 sur 3 aux tirs et 7 rebonds et a eu bien du mal à contenir Pau Gasol, Laker le plus en vue en l'absence de Kobe Bryant avec 26 points et 13 rebonds. Néanmoins, ce sont bien les Nuggets qui ont eu le dernier mot en l'emportant 98-96 grâce, notamment, aux 31 points de Carmelo Anthony. De quoi prendre une légère option sur la deuxième place de la Conférence Est avec désormais un demi-match d'avance sur Dallas et Phoenix et un sur Utah.