Noah privilégie les Bulls

  • A
  • A
Noah privilégie les Bulls
@ Reuters
Partagez sur :

BASKET - Joakim Noah privilégie son club des Chicago Bulls... Pour l'instant.

BASKET - Joakim Noah privilégie son club des Chicago Bulls... Pour l'instant. Vincent Collet n'y croyait plus, il avait raison. Joakim Noah ne rejoindra certainement pas l'équipe de France pour le Championnat du monde en Turquie fin août, puisqu'il donne "la priorité aux Bulls". Le pivot français espère toujours obtenir une revalorisation de son contrat. "Bien sûr, c'est mon objectif. Mais je ne suis pas trop inquiet", a-t-il déclaré ce week-end à ESPN Chicago. "Je reviens d'une vilaine blessure à la voute plantaire, et nous négocions un contrat qui me permettra d'être financièrement à l'abri pendant un petit moment. Je ne peux pas tout gâcher, a ajouté l'intérieur tricolore. Le pivot des Bulls a toutefois rappelé son intention de disputer les Jeux Olympiques en 2012 avec les Bleus. Et l'Euro ? D'ici là, les Tricolores auront un autre objectif en tête, l'Euro 2011 en Lituanie. Un Championnat d'Europe qualificatif pour les J.O. de Londres et qui devrait de nouveau attirer les meilleurs joueurs de l'équipe de France, comme Tony Parker ou Ronny Turiaf. Joakim Noah prendra-t-il le temps de porter le maillot de la sélection une quatrième fois, lui qui n'a disputé en 2009 que trois matches amicaux ? "Je veux être à 100% la saison prochaine", se contente-t-il de répondre. Avec les Bulls, surtout. Avec les Bleus, éventuellement. Il faudra voir, une fois encore... En attendant, Vincent Collet doit faire avec, ou plutôt sans lui, ce qui ne l'effraie pas pour autant. Le sélectionneur national avait d'ailleurs déjà fait une croix sur la venue de Joakim Noah la semaine dernière: "Joakim le dit depuis le début, s'il ne vient pas c'est à cause de son contrat. On le sait depuis le début et la situation n'a pas changé. Et pour moi, les Bulls ne vont pas lui signer un contrat demain. C'est pour ça que, de mon côté, mon équipe, elle est là. Il faut se résoudre à tourner la page. En tout cas, c'est ce que j'ai fait. Je tiens le même discours depuis le début, à savoir que j'étais pessimiste. Pour moi, c'est une affaire classée." Pour le joueur aussi, désormais.