Noah prêt à bondir

  • A
  • A
Noah prêt à bondir
Partagez sur :

BASKET - A moins d'un mois de la reprise de la saison NBA, Joakim Noah et les Bulls de Chicago peaufinent leurs réglages.

A moins d'un mois de la reprise de la saison NBA, certaines franchises ont fait un crochet par l'Europe pour promouvoir, s'il en était encore besoin, la ligue nord-américaine. C'est le cas des Chicago Bulls. L'occasion pour Joakim Noah de poursuivre sa préparation.Déjà deux victoires. Alors que la saison NBA ne reprendra que le 27 octobre sur les parquets nord-américains, les Chicago Bulls ont connu un deuxième succès en pré-saison, en autant de matches, mardi soir à Londres face au Utah Jazz (102-101). Une belle manière de visiter la capitale britannique lors du NBA European Live Tour pour Joakim Noah et ses partenaires. A l'entame de sa troisième saison au sein de la prestigieuse ligue d'outre-Atlantique, l'intérieur de l'équipe de France espère d'ailleurs continuer son apprentissage tout en gagnant en consistance. Retour sur un été studieux et plein de promesses pour celui que l'on surnomme "Yooks".On l'avait quitté la mort dans l'âme après des matches de préparation en bleu plus que prometteurs. Mais Joakim Noah n'avait pas eu l'accord des Bulls afin de participer à l'Euro polonais avec la troupe de Vincent Collet. Un rappel au bercail pour l'intérieur qui avait pour but de se préparer pour la nouvelle saison. Une situation que le basketteur est le premier à regretter à travers un entretien accordé au site basketusa.com: "Je pense que j'aurais plus progressé en restant avec l'équipe de France. C'était difficile de quitter l'équipe au bout de deux semaines. J'espère faire partie de ce groupe l'année prochaine pour le Championnat du monde et par la suite pour les Jeux Olympiques."Noah: "Je continuerai à me démener"Le volet des Bleus tourné, place désormais à la saison NBA. "Je me sens bien, j'ai beaucoup travaillé cet été. Physiquement je me sens bien, mais ma condition n'est pas encore au top, avoue le double champion NCAA avec Florida en 2006 et 2007. "Il faut le temps que ça revienne." Pourtant les stats de Joakim Noah sont déjà satisfaisantes après deux rencontres de pré-saison. Il tourne en moyenne à 7 points, 6,5 rebonds, 2,5 passes et surtout 4,5 contres (dont 6 face à Utah). Cela laisse augurer une belle saison pour "Sticks" dans la "Windy City", même si les Bulls vont devoir reconstruire un collectif après la perte de certains éléments tel Ben Gordon, parti aux Detroit Pistons.Le fils de Yannick Noah s'est donc préparé à prendre plus de responsabilités au sein de la franchise de l'Illinois: "Je suis en confiance, j'ai beaucoup bossé pour améliorer mon shoot. Je comprends bien mon rôle, je n'essaie pas d'en faire trop, a-t-il déclaré récemment dans les colonnes du Chicago Tribune. Mais notre jeu est différent maintenant que Ben (Gordon) est parti. Si je dois m'impliquer plus offensivement, je le ferais. Sinon, je continuerais à me démener."Après une belle prestation contre les Boston Celtics dans une série extrêmement disputée lors des derniers playoffs (défaite 4-3 au premier tour), la franchise de l'Illinois souhaite encore grandir et compte bien s'appuyer sur son jeune pivot. "On doit continuer à progresser, notamment en défense pour avoir davantage de contre-attaques. On peut en tout cas être une équipe qui fait du bruit", insiste le Franco-Américano-Suédois. En attendant de retrouver Tony Parker et ses Spurs en ouverture de la saison le 29 octobre prochain sur le parquet du United Center, "Yooks" et ses coéquipiers devront se tester face aux Milwaukee Bucks dès samedi pour peaufiner leurs réglages. Le début d'un long chemin...