Noah, le mot de trop ?

  • A
  • A
Noah, le mot de trop ?
Partagez sur :

Joakim Noah a perdu son sang-froid lors du match 3 de la finale de conférence Est opposant les Bulls au Heat, dans la nuit de dimanche à lundi. Défait 96-85 sur le parquet de Miami avec Chicago, le pivot français se retrouve dans la tourmente après avoir proféré des insultes homophobes envers un spectateur. S'il échappe à une suspension, il devra se délester de 50 000 dollars d'amende.

Noah a perdu son sang-froid lors du match 3 de la finale de conférence Est opposant les Bulls au Heat, dans la nuit de dimanche à lundi. Défait 96-85 sur le parquet de Miami avec Chicago, le pivot français se retrouve dans la tourmente après avoir proféré des insultes homophobes envers un spectateur. S'il échappe à une suspension, il devra se délester de 50 000 dollars d'amende. La scène se passe dans la nuit de dimanche à lundi, heure française. En déplacement sur le parquet de Miami dans le cadre du match 3 de la finale de conférence Est entre le Heat et les Bulls, Joakim Noah collecte sa deuxième faute sur une claquette-dunk, où le Français embarque autant le cuir que l'épaule de LeBron James. L'horloge indique à peine six minutes de jeu dans le premier quart, et le pivot de Chicago vient déjà d'enfreindre le règlement sportif pour la seconde fois. Dès lors envoyé logiquement par son coach, Tom Thibodeau, sur le banc, le joueur, visiblement énervé, se met encore à la faute. Cette fois-ci, il va outrepasser les règles éthiques. Vidéo à l'appui, on observe alors le septième meilleur rebondeur de la saison régulière se retourner vers la foule et insulter un spectateur: "Fuck you faggot" (le terme "faggot" étant clairement homophobe), balance-t-il. "Je vais devoir faire face à de sévères conséquences""Je m'excuse, s'est ensuite repenti le Français, dans des propos rapportés par ESPN. Le fan m'a dit quelque chose qui me manquait de respect et j'ai répondu sans réfléchir. J'ai dit quelque chose que je n'aurai pas dû dire. C'était de la frustration et je ne voulais pas manquer de respect à quelqu'un." L'insulte rappelle celle de Kobe Bryant qui, le mois dernier, s'était adressé à un arbitre dans des termes similaires. Premier joueur sanctionné pour des propos captés par la vidéo, "Black Mamba" s'était alors vu infliger une amende de 100 000 dollars par la commission de discipline de la Ligue nord-américaine de basket-ball. "J'ai pris une mauvaise décision en répondant et je vais devoir faire face à de sévères conséquences", commentait le Français, conscient qu'il n'échapperait pas à une pénalité financière au terme d'une rencontre finalement remportée 96-85 par le Heat. Une récidive homophobe de la part d'un joueur NBA qui aurait pu valoir encore plus cher, d'après Skip Bayless, journaliste sur ESPN. "Ça ne me dérangerait pas vraiment si Noah était suspendu d'un match. Je ne le souhaite pas car ça pénaliserait sévèrement la série, mais c'est le moment d'envoyer un message clair: ça ne doit pas être toléré". Force est de constater que la Ligue ne partageait pas son avis...