Noah indigne le monde du sport

  • A
  • A
Noah indigne le monde du sport
"Aujourd'hui le sport, c'est comme Astérix aux Jeux Olympiques : si tu n'as pas la potion magique, c'est difficile de gagner", estime Yannick Noah.@ MAXPPP
Partagez sur :

DOPAGE - Les réactions sur les propos de Yannick Noah sont très nombreuses. 

Yannick Noah a jeté un énorme pavé dans la mare. En évoquant la "potion magique" dont bénéficieraient les sportifs espagnols et son appel à "cesser l'hypocrisie" et autoriser le dopage, l’ancien tennisman a soulevé un véritable tollé. Après les réactions du ministre des Sports, David Douillet, de nombreux athlètes sont montés au créneau pour dénoncer ces accusations. 

"Je suis scandalisé par ces propos"

Lundi matin, c’est Pierre Bordry, l’ancien patron de l'Agence française de lutte contre le dopage, qui s’est emporté sur Canal + : "c'est faire courir aux sportifs qui prendraient cette potion magique le risque même d'une mort subite et de maladies très graves. Je suis scandalisé par ces propos". Une réaction qui résume assez bien le flot de critiques qui ont suivi la sortie de Noah, dans une tribune écrite dans le journal Le Monde

Le ministre des Sports, David Douillet, avait pris la parole le premier, dans le 20h de France 2. "Ce sont des propos graves et irresponsables. C'est un sujet extrêmement lourd, on parle ici de tricherie et de santé publique", a souligné l'ancien judoka. Pour l’un de ses prédécesseurs, Jean-François Lamour, c’est "de la pure provocation ou de la pure démagogie". 

Tsonga et Guardiola demandent des preuves

Dans sa chronique, Yannick Noah avait estimé que "le sport c'est un peu comme Astérix aux jeux Olympiques : si tu n'as pas la potion magique, c'est difficile de gagner". Dans sa tribune, les joueurs espagnols étaient directement visés. Ces derniers n’ont pas tardé à réagir. Toni Nadal, le coach et oncle du numéro deux mondial, a jugé "totalement incorrect de parler d'un tel sujet (le dopage) comme ça". 

Tsonga
Dimanche, Pep Guardiola, a été encore plus virulent. "Que ce monsieur présente des preuves, ou quiconque d'ailleurs. Si non, qu'il se taise", a lâché l’entraîneur du Barça. Après sa défaite contre Roger Federer pour son entrée dans le Masters, le Français Jo-Wilfried Tsonga a, lui aussi, regretté que Yannick Noah ait accusé les sportifs espagnols de se doper "sans avoir de preuve". Et d’ajouter : "pour l'instant, c'est complètement faux parce qu'on n'a aucune preuve. Il dit ce qu'il pense. Si tout ce qu'il pensait était la vérité, il dominerait le monde entier"

Mesnil, seul soutien 

Lundi matin, Rafael Nadal a jugé "stupides et enfantins" les propos de Yannick Noah sur le dopage et le sport espagnol. "C'est stupide car on sait le nombre de contrôles antidopage que nous subissons dans le sport aujourd'hui. Selon moi, ce sont des propos dignes d'un petit enfant. Cela ne me fait donc pas mal. L'Espagne est au sommet du sport parce qu'elle a une génération fantastique". 

Dans une interview accordée à 20 Minutes, le perchiste Romain Mesnil est l'une des rares personnes à avoir pris la défense de Yannick Noah. "Ses propos deviennent politiques parce qu'il fustige les Espagnols. Mais je pense que ce n'est pas le fond de son propos. C'est l'hypocrisie dans le dopage en général", a indiqué Romain Mesnil avant d’ajouter quelques mots en conclusion : "c'est un point de vue extrémiste. Mais je fais partie de ceux qui sont contents de la tribune de Noah. Et je ne suis pas le seul. Il y a beaucoup de sportifs qui en ont par-dessus les baskets".