Noah futur Parisien ?

  • A
  • A
Noah futur Parisien ?
Partagez sur :

Joakim Noah va-t-il imiter Parker, Batum ou Turiaf, et rejoindre la Pro A ? Ce scénario n'est pas à exclure. En cas de saison NBA annulée, le pivot des Bleus a fait part de son envie de rejoindre le Paris-Levallois. Le joueur des Chicago Bulls a contacté la formation de la capitale mercredi. Si le club de ses débuts a sa faveur, "Jooks" n'exclut pas un transfert à l'étranger pour disputer l'Euroligue.

Joakim Noah va-t-il imiter Parker, Batum ou Turiaf, et rejoindre la Pro A ? Ce scénario n'est pas à exclure. En cas de saison NBA annulée, le pivot des Bleus a fait part de son envie de rejoindre le Paris-Levallois. Le joueur des Chicago Bulls a contacté la formation de la capitale mercredi. Si le club de ses débuts a sa faveur, "Jooks" n'exclut pas un transfert à l'étranger pour disputer l'Euroligue. Et un de plus ? Joakim Noah pourrait être le quatrième joueur du cinq majeur des Bleus à signer en France cette saison. Après Tony Parker, Nicolas Batum et Boris Diaw, le pivot des Bulls aimerait bien imiter ses partenaires, médaillés d'argent à l'Euro. Ajouté à Ronny Turiaf, Ian Mahinmi, Alexis Ajinca et Pape Sy, il serait alors le huitième joueur tricolore de la NBA à revenir dans l'Hexagone cette saison. Le lock-out a parfois du bon... Très déçu par la tournure des négociations outre-Atlantique (les joueurs ont refusé la dernière offre des propriétaires, porté plainte contre la NBA et décidé de dissoudre leur syndicat), "Jooks" a pris les choses en main, répondant aux sollicitations du Paris-Levallois. Le fils de Yannick Noah a décroché son téléphone mercredi pour appeler les dirigeants du club de la capitale: Christophe Denis (entraîneur) et Ron Stewart (directeur sportif). Denis: "Il serait excité à l'idée de revenir" Dans un entretien "d'une vingtaine de minutes", le meilleur "rebondeur" de Chicago a "assuré que si la saison de NBA était annulée, il serait excité à l'idée de revenir à Levallois", affirme Christophe Denis jeudi dans Le Parisien. "Il ne veut pas venir pour disputer cinq ou six matches, il a envie de s'investir, et s'il venait ce serait pour la saison." Argument de poids pour le club de la capitale: c'est là que le jeune Noah a débuté le basket à la fin des années 1990. Seule assurance, le pivot tricolore ne restera pas une saison sans jouer. "Il hésite encore avec un autre championnat européen pour disputer l'Euroligue, ajoute l'entraîneur du PL. Mais s'il revient en France, ce sera au Paris-Levallois, c'est une certitude. Il attend maintenant une nouvelle réunion vendredi aux Etats-Unis pour prendre sa décision." En cas d'annulation complète de la saison NBA, la colonie de Français estampillés NBA aurait fière allure, pour attirer d'autres stars internationales en Pro A...