Noah est chaud pour les Bleus

  • A
  • A
Noah est chaud pour les Bleus
@ REUTERS
Partagez sur :

NBA - Le pivot des Bulls entend disputer l'Euro avec les Bleus. Avec les JO dans le viseur.

Si l'équipe de France de foot a depuis quelques mois son débat autour du retour des "coupables" du fiasco sud-africain (Evra, Ribéry), l'équipe de France de basket, elle, vit depuis quelques saisons au rythme de ses stars NBA (aujourd'hui Parker et Noah). Viendront ? Viendront pas ?

S'il n'y a aucun doute sur la présence de Tony Parker l'été prochain, lors du championnat d'Europe en Lituanie (31 août - 18 septembre), celle de Joakim Noah restait en suspens. Le souvenir du Mondial, l'an dernier, lorsqu'il avait dû faire faux bond aux Bleus sur la pression des Bulls, était encore présent à l'esprit. Mais cette fois, le joueur annonce clairement dans un entretien à L'Equipe : "c'est sûr, je viens".

Objectif olympique

"C'est important que beaucoup de joueurs NBA viennent et qu'on vienne tous pour les mêmes raisons", explique l'intérieur des Bulls. "Important" car si tous les joueurs NBA souhaitent jouer pour leur équipe nationale, cela crée un mouvement de masse qui permet de mettre la pression sur les propriétaires, qui rechignent toujours à laisser partir leurs joueurs européens pour des raisons évidentes : accumulation de fatigue, risques de blessures,… C’est pourquoi les franchises se protègent avec des contrats d’assurance qui constituent parfois un frein à la venue de certains joueurs en sélection (Boris Diaw en 2007).

Quant aux "mêmes raisons", cela ne fait pas seulement référence à ce rapport de force entre joueurs et franchises mais également à l'attrait pour les Jeux olympiques. En effet, le prochain Euro offrira deux billets pour Londres au vainqueur et au finaliste de l’Euro et permettra aux équipes classées 3 à 6 de participer à un tournoi de qualification. "Les JO sont quelque chose qui m'intéresse vraiment. Je veux faire partie de ça", souligne Noah, qui a effectué son retour sur les parquets mercredi soir après une absence de deux mois (blessure à un pouce).

"Je mouillerai le maillot avec l'équipe de France"

Le joueur, âgé de 25 ans et qui a grandi aux Etats-Unis, a fait son entrée cette année parmi les dix sportifs préférés des Français. Il se dit assez surpris de cette reconnaissance. "Je n'ai encore vraiment rien fait en tant que Français pour mériter ça. Quand je viendrai en équipe de France et qu'on réussira quelque chose, là, ça voudra quelque chose. (...) Je mouille le maillot tous les soirs. Et avec l'équipe de France, je ferai la même chose."

En attendant, "Jooks" va se concentrer sur les Bulls, qu'il a contribué à ramener sous le feu des projecteurs et dans le haut des classements. Actuellement troisième de la conférence Est, la franchise de Chicago, emmenée par le génial meneur de jeu Derrick Rose, espère pourquoi pas goûter à nouveau au titre de champion NBA, treize ans après le départ de Michael Jordan. "Je ne suis pas sûr qu'on puisse viser le titre cette année", reconnaît néanmoins Noah. "Mais, c'est le seul but."