Nilmar s'éclate à Villarreal

  • A
  • A
Nilmar s'éclate à Villarreal
Partagez sur :

Auteur de 7 buts en 11 matches depuis le début de la saison, l'ancien Lyonnais Nilmar n'est pas pour rien dans l'excellent démarrage de Villarreal, 3e de Liga au moment d'accueillir son poursuivant direct Valence pour le choc de la 12e journée. Retourné quatre ans au Brésil après son expérience infructueuse en France, l'international auriverde est maintenant convoité par le Real et Manchester.

Auteur de 7 buts en 11 matches depuis le début de la saison, l'ancien Lyonnais Nilmar n'est pas pour rien dans l'excellent démarrage de Villarreal, 3e de Liga au moment d'accueillir son poursuivant direct Valence pour le choc de la 12e journée. Retourné quatre ans au Brésil après son expérience infructueuse en France, l'international auriverde est maintenant convoité par le Real et Manchester. Lyon est loin, très loin même. Passé dans la capitale des Gaules lors de la saison 2004-2005 pour son arrivée en Europe, Nilmar n'avait inscrit que deux buts en 32 matches de Ligue 1, les deux lors de son premier match face à Rennes. Des débuts tonitruants qui n'avaient donc pas été suivis par une franche réussite, contraignant le Brésilien à se ressourcer quatre ans dans son pays natal (deux saisons aux Corinthians, puis deux autres dans son club formateur de l'Internacional Porto Alegre) avant de retenter sa chance sur le Vieux continent. En l'occurrence à Villarreal, où Nilmar s'épanouit cette fois sans détour, depuis son arrivée à l'été 2009. Plus question de Lyon aujourd'hui, puisque d'après le Daily Mail ce sont Manchester United et le Real Madrid qui seraient maintenant prêts à se battre pour l'attaquant auriverde, présent dans le groupe brésilien au Mondial sud-africain (entré en fin de rencontre face à la Corée du Nord, il a disputé le match entier face au Portugal) et qui se situe à la 4e position du classement des buteurs de Liga avec 7 buts, à la veille du choc de la 12e journée face à Valence. Au soir de la 6e journée, Nilmar avait déjà inscrit 5 réalisations et était encore devant Cristiano Ronaldo, seulement auteur de 4 buts à ce moment-là... MU et le Real prêts à mettre 60 millions d'euros ? "Jouer au Real Madrid serait un honneur, c'est l'un des plus grands clubs au monde, indiquait Nilmar le mois dernier dans les colonnes de Marca, interrogé par le quotidien espagnol à propos de cette rumeur. Mais en ce moment, la seule chose qui m'importe, c'est de tout donner avec Villarreal. Ces rumeurs d'approche me donnent encore plus envie de marquer." Rien de très original donc de la part du Brésilien, qui semble vouloir prendre le temps sereinement avant de viser plus haut. Malgré une petite baisse de rythme le mois dernier avec trois matches consécutifs sans marquer, Nilmar a pourtant été cité par ESPN Brasil dans la liste des cinq joueurs nommés pour le titre de "meilleur joueur brésilien dans le monde au mois d'octobre". Buteur face à Bilbao lors de la 10e journée, l'avant-centre du Sous-marin jaune a brillamment débuté une nouvelle série en égalisant la semaine passée au Nou Camp, offrant l'espoir au troisième de Liga d'accrocher un bon résultat face au Barça avant de craquer dans la dernière demi-heure (défaite 1-3). Déjà auteur de 11 buts en 33 matches la saison dernière, Nilmar a encore franchi un cap cette saison, en même temps que son club qui tutoie donc les cimes du championnat et placerait Valence - concurrent direct à la qualification en Ligue des champions - à six points en cas de victoire samedi. De quoi faire naître une certaine ambition, derrière laquelle ne se cachait pas le Brésilien, interrogé dans la presse espagnole avant le match à Barcelone: "Nous allons faire en sorte que le Real et le Barça ne s'échappent pas." Même si son club possède désormais six unités de retard sur le premier nommé et cinq sur le second, la prestation de Villarreal (pas aidé par l'arbitrage en Catalogne) permet de continuer à rêver. Toujours avec Nilmar pour le moment, même si MU et le Real seraient disposés à passer à l'attaque dès le mercato d'hiver. La clause de cession, peut-être un peu excessive, est fixée à 60 millions d'euros. Mais le risque est à prendre pour un buteur de cette trempe, seulement âgé de 26 ans.