Nice surprend le PSG

  • A
  • A
Nice surprend le PSG
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Nice s'est imposé sur un but tardif face au PSG (1-0).

LIGUE 1 - Nice s'est imposé sur un but tardif face au PSG (1-0). Privés de leurs supporters respectifs, Nice et le Paris Saint-Germain offraient une affiche des plus étranges à l'occasion de la 29e journée de Ligue 1, samedi. Dans un stade du Ray déserté pour cause de match à huis clos, le club de la capitale va sans problème s'accommoder de cette absence durant 75 minutes... Malgré un onze de départ remodelé et la présence sur le banc de certains de ses cadres, le PSG entame les hostilités de bon pied. Erding, à bout portant (5e), et Ngoyi (7e), de la tête, menacent coup sur coup Ospina, auteur d'une intervention pleine de sang-froid face au Turc peu après (12e). Des alertes sans conséquence pour Nice qui fait même acte de répondant sur une tentative d'Echouafni (14e). Dominateurs dans le jeu, les hommes d'Antoine Kombouaré accusent un manque criant de réalisme offrant au Gym quelques occasions de s'illustrer en contre. A l'arrière, Edel rassure les siens comme sur une frappe tendue de Rémy (20e). Maurice, titularisé aux côtés de Erding, tente de faire pencher la balance sur sa reprise en vain (23e). Et Rémy surgit ! Le retour aux vestiaires s'annonce bredouille pour les Parisiens alors que la puissante frappe de Clément vient lécher le but niçois (36e). La pause n'entame cependant en rien la détermination parisienne et Erding se charge de le rappeler aux Aiglons (54e). Mais au petit jeu de "dominer n'est pas gagner", Nice se montre habile. A moins d'un quart d'heure du terme de la rencontre, Rémy sort de sa torpeur et profite des largesses de la défense adverse pour ouvrir la marque (79e, 1-0). Un véritable coup de massue pour le PSG qui voit là, après son large succès face à Sochaux (4-1) lors de la précédente levée du championnat, ses espoirs d'enchaîner sur un deuxième match sans défaite, amoindris. Malgré une ultime chance suite à une maladresse d'Ospina (82e), Armand et ses coéquipiers doivent rendre les armes face à des Aiglons pour le moins opportunistes. Une petite bouffée d'air pour Nice (16e) qui prend un peu plus ses aises par rapport à la zone de relégation. Le PSG, qui devra de nouveau se passer de son public par deux fois (à Auxerre, en Coupe de France, mardi, et face Boulogne-sur-Mer en championnat, au Parc, le dimanche 28 mars), reste à la 12e place.