Nice-Sochaux, un nul et des coups

  • A
  • A
Nice-Sochaux, un nul et des coups
Partagez sur :

Nice ne décolle pas ! Hôtes ce dimanche de Sochaux pour le compte de la 12e journée de Ligue 1, les Aiglons ont dû se contenter d'un partage des points qui ne récompense pas leur domination d'ensemble (1-1). Les hommes d'Eric Roy, 16e au classement, ont cependant été victimes de leur nervosité, terminant le match à dix suite à l'expulsion d'Hellebuyck.

Nice ne décolle pas ! Hôtes ce dimanche de Sochaux pour le compte de la 12e journée de Ligue 1, les Aiglons ont dû se contenter d'un partage des points qui ne récompense pas leur domination d'ensemble (1-1). Les hommes d'Eric Roy, 16e au classement, ont cependant été victimes de leur nervosité, terminant le match à dix suite à l'expulsion d'Hellebuyck. Deux points de perdus pour Nice ! En recevant Sochaux dimanche pour le compte de la 12e journée de Ligue 1, l'équipe azuréenne espérait bien prendre un bon bol d'air au classement et rejoindre au nombre de points son rival du jour. Objectif manqué pour les Aiglons qui ont certes dominé, se sont procuré les meilleures occasions, mais sont tombés sur un Richert en état de grâce et ont été victimes de l'impressionnant réalisme d'une équipe de Sochaux qui aura obtenu (et transformé) un penalty sur quasiment sa seule incursion de la partie dans la surface de réparation adverse. Un constat partagé par le défenseur de l'OGCN Renato Civelli, déçu de ne rapporter qu'un point d'une partie que son équipe aura dominée. "On n'a pas de mots parfois après un match comme ça. On a raté pas mal de buts, et eux sur leur seule action, ils arrivent à marquer alors qu'ils n'ont pas dépassé la moitié du terrain de la première mi-temps. Mais on a montré un meilleur visage qu'à Nancy (défaite 1-0, ndlr). C'est dommage parce qu'on avait besoin de ces trois points", commentera l'Argentin au micro de Foot+. Effectivement, Nice, qui a reçu sept fois sur douze, n'avance pas après ce nul, 16e avec seulement quatre points d'avance sur la lanterne rouge, Ajaccio, tandis que Sochaux, après deux déplacements perdus dans les grandes largeurs à Auxerre (4-1) et Valenciennes (3-0), redresse la barre, mais sans convaincre, tant les hommes de Mehmet Bazdarevic ont été timorés offensivement, au point d'arracher quelques regrets au héros de la partie, le vétéran Richert, lui aussi au micro de Foot+. "On aurait pu se créer plus de situations, on n'a quasiment pas eu d'occasions, c'est dommage. On limite un peu la casse, mais ce n'est pas suffisant. On n'a pas plié, mais dans le jeu, on n'a pas été suffisamment disponibles pour les gêner." Hellebuyck prend un rouge direct Fidèle résumé d'une partie qui aura débuté par deux grosses occasions niçoises, pour Clerc et Pentecôte, servis à chaque fois par un Mouloungui remuant, mais tombés sur un Richert vigilant (6e et 8e). A force de dominer, les Aiglons sont récompensés, avec une très belle transversale de Mounier, côté droit, pour Mouloungui qui devance Corchia pour tromper Richert du droit (1-0, 26e). Avantage logique mais de courte durée, puisque sur la première incursion de Sochaux dans la surface adverse, Civelli sèche Martin, offrant à Boudebouz l'égalisation sur penalty (1-1, 35e). Ce but a le don d'énerver les Aiglons, à l'image de Mouloungui et Clerc qui écopent coup sur coup d'un jaune qui en valait presque plus, Butin étant à son tour averti pour une faute sur Mouloungui (40e). Les esprits s'échauffent de part et d'autre, Pentecôte s'offre une dernière occasion de la tête sur un service d'Hellebuyck, avant de remettre ça au retour des vestiaires, mais Richert veille au grain (50e). M. Ennjimi aussi, obligé de sortir des jaunes pour Mounier (55e) Boudebouz (56e) et Maïga (65e), mais surtout le rouge direct pour Hellebuyck, coupable d'une semelle sur Perquis qui lui vaut une expulsion sans doute un peu sévère, au vu du pedigree du Niçois, rarement averti dans sa carrière (63e). Même à dix, Nice se crée encore des opportunités de faire la différence, et il faut encore un grand Richert pour repousser les deux dernières occasions signées Civelli (71e et 90e). Score final, 1-1, Nice pourrait regretter ces deux points perdus au moment du décompte final...