Nice refait surface

  • A
  • A
Nice refait surface
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Nice a obtenu un bon point samedi face à Lille (1-1).

LIGUE 1 - Nice a obtenu un bon point samedi face à Lille (1-1). Ce sont deux équipes au parcours diamétralement opposé qui s'affrontaient samedi au Stade du Ray à l'occasion de la 23e journée de Ligue 1. Actuellement seizième au classement, l'OGC Nice, qui restait sur une série de trois défaites consécutives, accueillait en effet une équipe de Lille, troisième derrière Bordeaux et Montpellier, qui, hormis une défaite à Sochaux (1-2), a gagné huit de ses neuf derniers matches de championnat. Malgré leur situation particulièrement difficile, qui s'est encore aggravée avec les débordements survenus à l'issue du match face à Monaco, les Aiglons sont parvenus à décrocher un point capital dans la course au maintien (1-1). Si la maîtrise semble plutôt lilloise dès le coup d'envoi, les hommes de Didier Ollé-Nicolle sont à l'affût du moindre contre et font preuve de détermination, notamment dans l'impact physique, à l'image de Loïc Rémy chargé d'animer le côté droit de l'attaque azuréenne. C'est d'ailleurs grâce à une accélération de l'international tricolore dans son couloir que les Niçois vont ouvrir le score. Le joueur formé à Lyon adresse un centre rentrant qui surprend Mickaël Landreau, contraint de dégager directement sur la tête de Chaouki Ben Saada, qui trouve le chemin des filets (1-0, 17e). Libérés par cette ouverture du score, les Aiglons poursuivent sur leur lancée, mais la frappe à ras de terre d'Emerse Faé est bien captée par le portier des Dogues, qui se rattrape quelque peu de son erreur d'appréciation sur le but (20e). Son homologue niçois n'est pas en reste puisque Lionel Letizi réalise une double intervention décisive face à Pierre-Alain Frau et Rio Mavuba (22e). Les joueurs de Rudi Garcia accélèrent le rythme en fin de première période mais sans réussir à surprendre une équipe niçoise accrocheuse. Les sauvetages de Letizi Même constat après le repos. Les Lillois, fidèles à leurs habitudes, se montrent habiles dans la construction, mais, à l'inverse de leur fin d'année, pèchent dans la finition. Alors que les Aiglons et leurs supporters commencent à entrevoir la victoire, De Melo va considérablement refroidir l'atmosphère du Stade du Ray. A la suite d'un coup franc excentré de Ludovic Obraniak, le grand Brésilien s'élève plus haut que tout le monde pour égaliser de la tête sous les yeux d'un Letizi incrédule (1-1, 78e). Les Nordistes auraient même pu arracher la victoire, mais l'expérimenté portier azuréen remporte un duel décisif face à Gervinho (83e). Nice tient le point du match nul, qui lui permet de rassurer ses supporters et de creuser l'écart avec la zone rouge. Les Aiglons comptent désormais cinq longueurs d'avance sur Le Mans, battu à Lens (1-2), et Boulogne-sur-Mer, dominé par Montpellier (0-2). De son côté, Lille est plus que jamais en course pour la Ligue des Champions.