Nice, ne pas boire la tasse à Evian

  • A
  • A
Nice, ne pas boire la tasse à Evian
Partagez sur :

Vaincus le week-end dernier à domicile par l'Olympique Lyonnais (1-3), les Niçois se doivent de réagir dimanche, à l'occasion de la deuxième journée de Ligue 1. Les protégés d'Eric Roy se déplacent chez le promu Evian Thonon-Gaillard, séduisant face à Brest (2-2) lors de son baptême du feu parmi l'élite, samedi dernier.

Vaincus le week-end dernier à domicile par l'Olympique Lyonnais (1-3), les Niçois se doivent de réagir dimanche, à l'occasion de la deuxième journée de Ligue 1. Les protégés d'Eric Roy se déplacent chez le promu Evian Thonon-Gaillard, séduisant face à Brest (2-2) lors de son baptême du feu parmi l'élite, samedi dernier. Le promu Evian Thonon-Gaillard a connu, samedi dernier face à Brest, un baptême du feu mouvementé parmi l'élite. Après 20 minutes de jeu, les protégés de Bernard Casoni menaient 2-0 et se voyaient déjà empocher trois points précieux dans la course au maintien. C'était sans compter sur la boulette de leur gardien, Quentin Westberg, auteur d'une faute de main grotesque sur un coup franc du Brestois Bruno Grougi (38e). Au final, Evian a partagé les points (2-2) et se retrouve en recherche urgent d'un gardien, afin de pallier à la blessure de l'habituel titulaire du poste, Bertrand Laquait. Un temps convoité, Timo Hildebrand a décliné l'offre du club savoyard. On parle désormais avec insistance de Jérémy Janot, barré par Stéphane Ruffier à l'ASSE. Privé de Sorlin, blessé, Evian TG pourra compter dimanche, à l'occasion de la réception de l'OGC Nice, sur ses autres recrues Govou, Leroy, en évidence le week-end passé. Les Aiglons ont de leur côté reçu une grosse claque lors de la 1ère journée, corrigés 3-1 au Stade du Ray par un Olympique Lyonnais métamorphosé. Pour le déplacement à Evian, Eric Roy, le coach azuréen, pourra compter dans l'entrejeu sur sa recrue Fabrice Abriel, non qualifié il y a 7 jours, et sur Renato Civelli en défense, de retour de suspension. Aux Niçois de gommer de leur jeu les multiples erreurs individuelles (Ospina, Mabiala, Pejcinovic) commises face aux Rhodaniens, et de faire preuve de plus de réalisme devant, pour espérer débloquer leur compteur point à domicile.