Nice compte sur Raul Fernandez

  • A
  • A
Nice compte sur Raul Fernandez
Partagez sur :

Débarqué cet été sur la Côte d'Azur en qualité de doublure de David Ospina, Raul Fernandez s'apprête à disputer son premier match sous les couleurs niçoises mercredi soir à Toulouse, à l'occasion des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Une grande première pour le gardien de but péruvien, qui n'a encore jamais joué en Europe, mais bénéficie d'une solide réputation en Amérique du Sud.

Débarqué cet été sur la Côte d'Azur en qualité de doublure de David Ospina, Raul Fernandez s'apprête à disputer son premier match sous les couleurs niçoises mercredi soir à Toulouse, à l'occasion des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Une grande première pour le gardien de but péruvien, qui n'a encore jamais joué en Europe, mais bénéficie d'une solide réputation en Amérique du Sud. Dans le vestiaire niçois, l'Espagnol est une langue répandue cette saison. Les Sud-Américains sont en effet nombreux au sein de l'effectif azuréen. Car, en plus de David Ospina et Renato Civelli, le latéral argentin Fabian Monzon et le gardien péruvien Raul Fernandez sont venus grossir les rangs des Aiglons cet été. Inconnu ou presque en Europe, ce dernier jouit d'une solide réputation en Amérique du Sud et dans son pays, où on l'a affublé du surnom de Superman. Formé à l'Universitario de Deportes, dont il a porté les couleurs durant quatre saisons, ce portier de 25 ans est aussi international péruvien. Il a en effet porté à treize reprises les couleurs de sa sélection et a disputé en tant que titulaire la dernière Copa America, que le Pérou a terminé à la troisième place. Désormais, ce gardien au style spectaculaire veut se faire un nom en Europe et a donc choisi l'OGC Nice, comme le Colombien David Ospina en 2008. Un match avec la réserve pour se préparer "J'ai été très bien accueilli. La présence de David a évidemment eu de l'importance dans mon choix. Je le connaissais déjà pour avoir joué contre lui en Copa Libertadores. J'ai vu comment il a grandi ici. J'espère donc faire aussi bien", confiait Raul Fernandez au moment de sa signature à la fin de son contrat en décembre 2010, avant d'être prêté six mois dans son ancien club et de revenir lors de la trêve estivale. Remplaçant en championnat d'Ospina, qui a finalement prolongé l'aventure pour au moins une saison à l'OGC Nice alors qu'il était annoncé sur le départ, Fernandez va connaître ses grands débuts avec les Rouge et Noir ce mercredi face à Toulouse en Coupe de la Ligue, au stade des seizièmes de finale. Un baptême du feu que le staff azuréen a tenté de préparer au mieux. Le gardien péruvien a ainsi joué ce dimanche avec l'équipe réserve, qui s'est facilement imposée en CFA2 face à Gardanne (6-1). "En dépit du score, ce n'était pas un match facile pour les gardiens, a confié sur le site du club Thierry Malaspina, l'entraîneur des gardiens du centre de formation. Il faut savoir rester concentré et prêt à intervenir. Raul a fait le match qu'il fallait, nous a sécurisés. Techniquement, il a rendu une copie convaincante. Il connait le vocabulaire de base, il est parvenu à communiquer. Et surtout : il a démontré un super état d'esprit. Le fait qu'il dispute ce match avant Toulouse était probablement une très bonne chose". A lui désormais de prouver qu'il a les épaules pour relever le défi à l'échelon supérieur.