Niang décidé à quitter l'OM

  • A
  • A
Niang décidé à quitter l'OM
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'attaquant vedette de l'Olympique de Marseille a clairement exprimé son désir de quitter la France.

LIGUE 1 - L'attaquant vedette de l'Olympique de Marseille a clairement exprimé son désir de quitter la France. "Qu'ils respectent mon choix." Le message lancé par Mamadou Niang à l'adresse de ses dirigeants a le mérite d'être clair. Le capitaine olympien a réaffirmé ce mercredi dans L'Equipe sa volonté de quitter l'OM pour le riche et ambitieux Fenerbahçe, qui a manifesté ce week-end son intérêt pour l'attaquant sénégalais. Après avoir failli quitter l'OM l'été dernier, Niang, qui ne souhaitait pas "partir pour partir", se dit prêt à relever le challenge turc. S'il déplore que les propositions de clubs anglais ou espagnols ne soient pas tombées, il considère Fenerbahçe comme "un très grand club". L'ancien Strasbourgeois, qui avait prolongé son contrat l'été dernier et qui touche 320 000 euros par mois à Marseille, admet que "l'aspect financier compte". "Mais si je ne pensais qu'à l'argent, j'aurais attendu une opportunité du Qatar", tempère-t-il. Marseillais depuis 2005, Niang, qui a marqué plus de 100 buts sous le maillot ciel et blanc, espère que ses dirigeants accepteront son choix. "Je pense avoir rendu au club tout ce qu'il m'a donné. J'ai tout donné. Mon âme. Mon coeur." Aux dernières nouvelles, Jean-Claude Dassier et Didier Deschamps ne seraient pas du tout prêts à laisser filer le capitaine du club, et accessoirement meilleur buteur du championnat, à simplement trois jours de la reprise. "Ce serait suicidaire", affirme Dassier, précisant "Parce qu'on ne lui trouverait pas de remplaçant." Une sorte d'aveu de faiblesse de la part du président olympien, guère étonnant vu le comportement hésitant de l'OM depuis le début du mercato, en atteste le feuilleton Alou Diarra. Alors que Deschamps souhaitait du renfort dans le secteur offensif, il ne voit toujours rien venir. Pire, Koné et Morientes sont partis, en attendant peut-être Niang, Samassa et Ben Arfa. Malade depuis le début de la semaine, Niang était absent de l'entraînement mardi, laissant craindre un bras de fer entre le joueur et ses dirigeants. Une perspective balayée par Niang lui-même, qui se dit par ailleurs prêt à jouer samedi contre Caen pour la reprise de la Ligue 1. Mais d'ici-là, la situation pourrait bien évoluer.