Nganga: "On a beaucoup de mérite"

  • A
  • A
Nganga: "On a beaucoup de mérite"
Partagez sur :

Une semaine après s'être fait surprendre à la maison par Nantes (2-3), Cannes espère relancer la machine hors de ses bases, face au Paris Volley, ce samedi, à l'occasion de la 12e journée de Ligue A. Tout juste remis d'une blessure au poignet qui l'a rendu indisponible tout le début de saison durant, le capitaine du navire cannois Francis Nganga sait qu'il doit encore travailler pour "retrouver son meilleur niveau".

Une semaine après s'être fait surprendre à la maison par Nantes (2-3), Cannes espère relancer la machine hors de ses bases, face au Paris Volley, ce samedi, à l'occasion de la 12e journée de Ligue A. Tout juste remis d'une blessure au poignet qui l'a rendu indisponible tout le début de saison durant, le capitaine du navire cannois Francis Nganga sait qu'il doit encore travailler pour "retrouver son meilleur niveau". Francis, qu'en est-il de votre blessure au poignet qui vous a empêché de jouer le début de saison ? Ça évolue plutôt bien. J'ai pu reprendre le volley presque normalement. je suis obligé de jouer avec un bandage, avec un gros strap. C'est toujours un peu douloureux au niveau des contacts. Mais c'est en bonne voie... Vous avez disputé vos premières minutes de jeu à Nantes le week-end passé. Les sensations ont-elles été bonnes ? Oui, je suis rentré dans le quatrième set. Les sensations ont été plutôt bonnes mêmes ci c'était difficile. On manqué de lucidité parce qu'on avait le match en main à certains moments. On n'a pas pu conclure, on a fait des erreurs un peu bêtes qui ont remis Nantes en confiance. Ils nous ont posé des problèmes jusqu'au bout. C'est pour ça qu'ils ont réussi à gagner. C'est une déception pour nous. C'était un moment assez compliqué pour l'équipe, on a eu du mal à tourner. Ce n'est jamais évident. De mon côté, il faut que j'emmagasine des minutes de jeu pour reprendre confiance et pour pouvoir retrouver rapidement mon meilleur niveau. D'un regard extérieur, comment jugez-vous l'entame d'exercice de l'AS Cannes ? Plutôt bien parce qu'on a enchaîné pas mal de matches à l'extérieur et on a ramené des points. On est toujours dans la bonne moitié du classement. J'ai trouvé que l'équipe s'accrochait même si on a eu une préparation difficile avec des joueurs qui sont arrivés très tard. Malgré cela, on a réussi à se battre et à être à la place à laquelle on est maintenant (Cinquième, ndlr). J'ai trouvé que le groupe avait beaucoup de mérite pour ça. Quel a été l'objectif fixé par le staff en début de saison ? Aller le plus loin possible dans toutes les compétitions dans lesquelles on est en course, que ce soit en championnat, en Coupe de France ou en Coupe d'Europe. "Le Paris Volley est une équipe très accrocheuse, surtout chez eux" On a l'impression que Cannes joue au yo-yo cette saison au niveau des résultats. Est-ce aussi votre sentiment ? Oui, c'est sûr qu'on n'a pas encore fait de série. Ça nous ferait du bien vu à quel point le championnat est serré. On est toujours à la recherche du succès. On espère entamer cela à Paris avant d'enchaîner avec Rennes et de démarrer les matches retour. Comment as-tu réagi quand on t'a proposé le brassard de capitaine ? J'ai été agréablement surpris. C'est une marque de confiance. Ça m'a fait un peu bizarre au début mais j'essaie de m'y habituer et de faire de mon mieux pour être au plus près de mes partenaires, de mon entraîneur et de mes dirigeants. Le Paris a beau être dans le dur cette saison, cela reste le Paris Volley. Exactement. Le Paris Volley est une équipe très accrocheuse, surtout chez eux. Comme tous les samedi, ca va être la guerre. On s'attend à un match très difficile là-bas. Les nouvelles recrues se sont-elles bien acclimatées à la région cannoise ? Oui, je pense. D'après ce que je vois et leur ressenti, elles se sont plutôt bien intégrées. Ça a l'air d'aller bien pour eux, ils ont l'air de bien s'exprimer notamment l'Américain Robert Tarr qui est arrivé de Al Alhi (Qatar, ndlr) qui commence à être sur son rythme et le central Dmytro Pashytskyy qui s'est bien adapté aussi. Qu'est-ce qu'on peut souhaiter à Francis Nganga à titre personnel cette saison ? Et à l'AS Cannes ? D'être champion de France, de gagner la Coupe de France et la Coupe d'Europe (rires). Plus sérieusement, si on peut aller en demi-finales comme l'année dernière, ce serait vraiment super. Pourquoi pas profiter de l'expérience de la saison passée pour aller plus loin.