Newcastle lâche Hughton

  • A
  • A
Newcastle lâche Hughton
Partagez sur :

Le conseil d'administration des Magpies a entériné ce lundi le départ de Chris Hughton du poste de manager de Newcastle. Une décision surprenante au vu du bon début de saison du club de la Tyne, toutefois sèchement battu ce dimanche (3-1), mais inéluctable aux yeux des dirigeants, qui invoquent le manque d'expérience de l'Irlandais.

Le conseil d'administration des Magpies a entériné ce lundi le départ de Chris Hughton du poste de manager de Newcastle. Une décision surprenante au vu du bon début de saison du club de la Tyne, toutefois sèchement battu ce dimanche (3-1), mais inéluctable aux yeux des dirigeants, qui invoquent le manque d'expérience de l'Irlandais. Oublié le titre acquis en Championship, le deuxième échelon anglais, en juin dernier, le tout avec deux journées d'avance et plus de 100 points glanés ! Chris Hughton, le manager de la remontée du club, a été licencié ce lundi, comme annoncé par le site officiel du club. Dans un communiqué, le conseil d'administration précise que "le club, pour avancer, a besoin d'une personne dotée de davantage d'expérience managériale." Le club d'Hatem Ben Arfa, toujours en rééducation après sa fracture du tibia-péroné contractée face à Manchester City le 3 octobre dernier, occupe ce lundi la 11e place de Premier League avec 4 points d'avance sur la zone rouge. Un classement encourageant pour un promu qui cache toutefois une mauvaise série. Depuis leur retentissante victoire à l'Emirates d'Arsenal le 7 novembre (1-0), les Magpies n'ont engrangé que deux points sur quinze possibles, s'inclinant même 5-1 sur le terrain de Bolton puis 3-1 ce week-end sur la pelouse de West Bromwich. Un sérieux coup de mou, malgré l'énorme activité d'Andy Carroll en pointe, admis par Chris Hughton en conférence de presse dimanche: "Notre saison est faite de très hauts et de bas, nous avons enregistré quelques résultats décevants et d'autres extraordinaires". Car entre-temps, ses joueurs avaient aussi su neutraliser Chelsea à Saint James Park (1-1). Cette énorme inconstance ne semblait pourtant pas inquiéter les nombreux fans. Ceux-ci restaient derrière Hughton, l'homme de la remontée. Ne leur avait-t-il pas offert la plus large victoire depuis des lustres dans le fameux "Tyne Wear Derby" contre Sunderland (5-1, le 31 octobre) ? Le capitaine est "choqué" Leur première réaction au départ de leur "sauveur" semble d'ailleurs de l'incompréhension, à l'image de l'ancien capitaine Robert Lee, interrogé par le Daily Mail. "Je ne pense pas qu'il (Hughton) aurait pu faire plus. Ils ont gagné à Arsenal, ont obtenu le meilleur résultat dans le derby depuis des années et réalisé une belle performance contre Chelsea. Les négociations sur le contrat traînaient alors qu'ils pensent sans doute à cela depuis un moment. Chris n'aurait pas pu faire plus." Depuis des semaines, les négociations sur une prolongation étaient en effet censées se tenir alors que l'actuel bail de l'ancien joueur de Tottenham arrivait à expiration en juin prochain. Face aux questions pressantes de la presse, le board avait évoqué la nouvelle année comme date d'une éventuelle négociation. Sans convaincre. Éternel intérimaire, Chris Hughton ne s'était ainsi maintenu à la tête de l'équipe qu'au bénéfice de son bon début de saison 2009, plaçant le club sur le chemin de la remontée immédiate. Mais les nouveaux propriétaires n'avaient pas oublié, persuadés de devoir nommer un homme plus expérimenté. Ou simplement plus connu. La mauvaise passe du club ressemble donc plus à un prétexte. Privé d'adjoint depuis octobre et le départ de Colin Calderwood pour le club écossais d'Hibernian, Chris Hughton n'avait pu le remplacer. L'entraîneur des gardiens le suit d'ailleurs, son départ étant également annoncé par le conseil d'administration. A quelques jours d'une série délicate lors d'un mois de décembre toujours très chargé outre-Manche, Newcastle devra vite réagir. Liverpool se présente le week-end prochain, avant de nombreux rivaux directs pour le maintien. Même le capitaine, Kevin Nolan, semble KO: "Je suis vidé, surpris et choqué", a-t-il avoué à la presse anglaise. Il va pourtant falloir vite se relever sous peine de revivre un nouveau cataclysme. Le nouvel entraîneur, quel qu'il soit, devra rapidement retrouver la formule du succès.