Newcastle, la panne sèche

  • A
  • A
Newcastle, la panne sèche
Partagez sur :

Auteur d'un début de saison de haut calibre, récompensé par une troisième place au général à l'issue de la 11e journée, Newcastle a brusquement marqué le pas et n'a plus été en mesure d'alimenter son compteur à victoires depuis plus d'un mois. Hatem Ben Arfa et consorts tenteront de stopper l'hémorragie, dès lundi, lors du Boxing Day, sur la pelouse d'un mal classé, Bolton.

Auteur d'un début de saison de haut calibre, récompensé par une troisième place au général à l'issue de la 11e journée, Newcastle a brusquement marqué le pas et n'a plus été en mesure d'alimenter son compteur à victoires depuis plus d'un mois. Hatem Ben Arfa et consorts tenteront de stopper l'hémorragie, dès lundi, lors du Boxing Day, sur la pelouse d'un mal classé, Bolton. Un Newcastle peut en cacher un autre. Intenables en début d'exercice, les Magpies ont subi un coup d'arrêt sur la pelouse de Manchester City (3-1) le 19 novembre dernier, et n'ont depuis plus été en mesure d'enregistrer la moindre victoire sur les prés de Premier League. Invincibles onze journées durant, les protégés d'Alan Pardew ont semble-t-il perdu la recette de la gagne et ne semblent plus savoir comment redresser la barre d'un navire qui vacille en eaux troubles. Incapables de se sortir des griffes de quelques écuries de moyen-rang, comme Norwich (2-3), Swansea City (0-0) ou encore West Brom (2-3), les Magpies, qui se rêvaient à titiller le haut de tableau toute la saison il y a encore quelques semaines, doivent impérativement faire appel à leur esprit de révolte pour ne pas devoir revoir leurs ambitions à la baisse. Relégué à huit longueurs de Tottenham, troisième, Newcastle va ainsi devoir s'atteler à renouer avec la victoire dans les plus brefs délais pour ne pas s'enliser doucement mais sûrement dans le ventre mou du classement général. S'il semble a priori très abordable pour une écurie à vocation européenne, le déplacement à Bolton, lundi, à l'occasion du Boxing Day, a tout du piège par excellence. Dix-neuvième de l'élite anglaise, le club d'Owen Coyle a tout récemment cédé sa place de lanterne rouge à Blackburn, et entend bien confirmer ses bonnes dispositions devant son public du Reebok Stadium. "C'est ça la Premier League. Il y a des périodes où l'on affronte des équipes en forme et où l'on se dit que tout est contre nous." Conscient du fait que sa formation est en grande méforme et que les blessures de certains de ses joueurs (Marveaux, Taylor, Lovenkrands) ne sont pas pour arranger la situation, Alan Pardew sait néanmoins ses protégés capables de se refaire la cerise à Bolton. "Nous devrons être très forts mentalement. Et si on fait ce qu'on a à faire et qu'on le fait bien, alors on devrait gagner ce match", consent ainsi le technicien des Magpies, bien décidé à remettre ses joueurs sur le droit chemin, à commencer par un certain Hatem Ben Arfa, lequel tarde à faire valoir l'étendue de ses capacités outre-Manche. "J'attends plus de lui parce que c'est un très bon joueur. Il a besoin de franchir un palier. Il lui manque de la vivacité. Si on peut le faire revenir à son meilleur niveau, nous aurons un joueur exceptionnel". Encore faudrait-il le faire jouer, l'international français n'ayant disputé que 29 petites minutes de jeu lors des trois dernières sorties des Magpies...