New York pour point de départ

  • A
  • A
New York pour point de départ
Partagez sur :

Moins d'un mois après la mise à l'eau du premier MOD 70, Race of Water, destiné à Stève Ravussin, les organisateurs de cette toute nouvelle classe monotype ont dévoilé jeudi à Paris le parcours de la première course, une transatlantique entre New York et Brest. Le départ sera donné le 7 juillet 2012 pour une arrivée prévue une petite semaine plus tard dans la cité bretonne.

Moins d'un mois après la mise à l'eau du premier MOD 70, Race of Water, destiné à Stève Ravussin, les organisateurs de cette toute nouvelle classe monotype ont dévoilé jeudi à Paris le parcours de la première course, une transatlantique entre New York et Brest. Le départ sera donné le 7 juillet 2012 pour une arrivée prévue une petite semaine plus tard dans la cité bretonne. Petit à petit, le MOD 70 grandit. Si l'acte de naissance commence à dater, l'accouchement a eu lieu il y a moins d'un mois avec la mise à l'eau à Lorient du tout premier trimaran de 70 pieds, celui de Stève Ravussin qui portera les couleurs de Race of Water. Jeudi, à Paris, cette toute nouvelle classe, qui attend encore la livraison de ses trois prochains exemplaires d'ici fin octobre, a dévoilé les contours du baptême, programmé en juillet 2012. Dans 14 mois environ, les pionniers de ce nouvel acteur dans le monde de la course au large participeront à leur première course, une transatlantique entre New York et Brest dont le départ sera donné le 7 juillet au pied de la Statue de la Liberté pour une arrivée prévue une semaine plus tard dans la cité bretonne, alors en pleine célébration des "Tonnerres de Brest", les fêtes maritimes internationales de la ville qui fêteront leur 20ème anniversaire. Deux éditions de cette Krys Ocean Race, du nom de la chaîne d'opticiens qui devient le partenaire titre de l'événement, sont déjà programmées, en 2012 donc et en 2014. La première ne présentera que six équipages au départ, les quatre équipes déjà dévoilées, Race of Water (Stève Ravussin), Veolia Environnement (Roland Jourdain), Foncia (Michel Desjoyeaux) et Gitana (Sébastien Josse), plus deux autres entités étrangères qui doivent encore être divulguées. Un plateau restreint qui n'est que la conséquence de la monotypie stricte respectée par la classe, les mises à l'eau des différentes unités ne pouvant que se succéder qu'à un rythme prédéfini puisque les mêmes chantiers sont impliqués dans les constructions de chacun des trimarans. Le 12 ou 13 juin, Roland Jourdain, le prochain sur la liste, devrait ainsi mettre à l'eau son nouveau jouet. Michel Desjoyeaux suivra en août et enfin Sébastien Josse fin octobre. En attendant, les trois skippers ont eu le plaisir de naviguer le temps d'une après-midi sur Race of Water, à l'invitation de Stève Ravussin. L'occasion de vérifier le "beau boulot", selon « Bilou », effectué par le cabinet VPLP, qui "cumule la plus grosse expérience de ce type de bateaux", lui qui est à l'origine de Groupama 3 ou encore Banque Populaire V. S'il ne peut ravaler une pointe de frustration face à cette monotypie qui l'empêche de mettre les mains dans le cambouis, lui le passionné de la technique, « Mich' Desj' » en fait son parti: "C'était le but du jeu : ne faire que du sport. Il faudra bien utiliser le bateau, les voiles, le plan d'eau." A l'entendre, lui comme Jourdain, deux « tour-du-mondistes » qui découvriront à cette occasion... New York, on sent l'impatience poindre. Si le travail ne manquera pas d'ici juillet 2012, cette première course sonnera en effet comme le véritable point de départ d'une nouvelle aventure qui devrait les occuper lors des années à venir, à travers deux transatlantiques, deux tours de l'Europe et un tour du monde avec escales. Autant d'étapes dans la croissance du MOD 70, un bébé visiblement né sous les meilleurs auspices.