New York c'est cadeau !

  • A
  • A
New York c'est cadeau !
Partagez sur :

Malgré une baisse de régime dans le troisième quart, les Knicks ont battu les Celtics sur le fil, dimanche, pour le premier match NBA de la saison (106-104). Porté par un Carmelo Anthony des grands soirs, avec 37 points au compteur, New York démarre donc sa saison de la meilleure des manières. A Boston, c'est Rajon Rondo qui s'est montré le plus à l'aise, avec 31 points et 13 passes.

Malgré une baisse de régime dans le troisième quart, les Knicks ont battu les Celtics sur le fil, dimanche, pour le premier match NBA de la saison (106-104). Porté par un Carmelo Anthony des grands soirs, avec 37 points au compteur, New York démarre donc sa saison de la meilleure des manières. A Boston, c'est Rajon Rondo qui s'est montré le plus à l'aise, avec 31 points et 13 passes. Une petite demi-heure de retard. Alors que la NBA a repris ses droits, dimanche, avec deux mois de retard en raison du lock-out, Boston n'a démarré son match qu'à la pause, face à des Knicks qui avaient crânement pris leur chance jusque-là. Et au final, si les Celtics ont cru régler l'addition après la pause, en reprenant les commandes dans le troisième quart, Carmelo Anthony a su se montrer décisif dans le money-time, pour emporter la mise. Avec 37 points au final, l'ailier new yorkais a montré que la volonté de gagner le titre en fin de saison, n'était pas forcément un voeu pieu. Car au final, la victoire est là, et l'ancien Nugget a prouvé qu'il était bien le franchise player que le Garden réclamait. Mais un constat s'impose, les Knicks manquent encore d'un vrai meneur. Tandis que Baron Davis et Mike Bibby se soignent, c'est en effet Toney Douglas qui a assumé la charge, avec plus ou moins de bonheur. A l'intérieur, Amare Stoudemire a tenté de s'écarter du cercle, avec notamment un surprenant 2/2 à trois points, pour 21 points au final. Rondo et Bass, les satisfactions des C's Il y a aussi Iman Shumpert, culotté rookie qui termine la rencontre avec 11 points, et un choc subi au genou, cadeau de bienvenue dans la Ligue, livré par les vieux briscards d'en face. En revanche, la recrue Tyson Chandler n'a pas encore trouvé sa place, avec notamment seulement trois rebonds glanés, et sept petits points inscrits. Mike D'Antoni a encore du pain sur la planche, mais avec un public prêt à pousser ses joueurs, et du talent un peu partout, les raison d'espérer sont multiples. En face, et en l'absence de Paul Pierce, blessé, et sans Mickël Pietrus, qui ne devrait faire ses débuts sous ses nouvelles couleurs que mardi, face au Heat, c'est Rajon Rondo qui a fait le show. Pour commencer, le meneur a tenu les siens sur ses épaules, le temps que ses coéquipiers dérouillent leurs gambettes. Avec 19 points et quatre passes à la pause, l'ancien de Kentucky permet aux siens de rester dans la partie (52-62, 24e). C'est ensuite lui, bien épaulé par un Ray Allen toujours vert, qui permet aux C's de passer devant (71-69, 29e). Au final, avec 31 points, 13 passes et 5 interceptions, il signe la performance du match, malgré la défaite. Autre satisfaction pour Doc Rivers, la belle activité de Brandon Bass, arrivé en provenance d'Orlando, et auteur d'un double-double avec 20 points et 11 rebonds. Il fallait bien cela pour compenser le manque de peps de Garnett, 15 points, ou de O'Neal, qui fait de plus en plus son âge. Là aussi, il reste du boulot.