Neuf Bleus n'ont pas renoncé aux primes

  • A
  • A
Neuf Bleus n'ont pas renoncé aux primes
@ REUTERS
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Neuf joueurs n'ont pas tiré un trait sur leur bonus de 130.000 euros du Mondial.

L'affaire des primes n'est toujours pas terminée. Selon une information du JDD, seuls 14 joueurs sur les 23 mondialistes présents en Afrique du Sud auraient signé les documents pour renoncer aux primes. Si on enlève Nicolas Anelka qui a déclaré il y a un peu moins d'un mois qu'il reverserait lui-même ce bonus, il resterait huit joueurs qui ne se seraient pas encore prononcé.

Retardataires ou fortes têtes ?

Contacté par le JDD, la Fédération française de football (FFF) assure que c'est une "simple négligence". Des propos qui viennent confirmer la version officielle de la FFF donnée par son "boss", Fernand Duchaussoy, juste avant Noël. Le président de la Fédération avait affirmé avant les fêtes que "tout le monde avait donné son accord de principe".

La FFF n'a pas souhaité communiqué le nom des retardataires. En revanche, on sait que Thierry Henry, Sébastien Squillaci ou encore Abou Diaby ont très rapidement renvoyé le document officiel par lequel ils s'engagent à renoncer aux revenus issus du sponsoring, estimés entre 120.000 et 130.000 euros par tête.

Avant France-Brésil

Cette affaire avait provoqué un véritable tollé il y a quelques mois. Pour essayer de couper court aux éventuelles rumeurs, la FFF avait même créé un Comité chargé exclusivement de résoudre ce dossier très délicat. Les joueurs devraient donner cet argent à leur club formateur.

Les responsables de la FFF espèrent que cette histoire sera définitivement réglée avant le match amical des Bleus contre le Brésil, le 9 février prochain. Une chose est sûre, un document manquera à l'appel, celui de Nicolas Anelka. Suspendu pour 18 matches pour avoir insulté Raymond Domenech à la mi-temps du match contre le Mexique, le joueur de Chelsea a déjà fait savoir qu'il ne passerait pas par la FFF pour reverser cet argent.