Nenê, 20 heures après

  • A
  • A
Nenê, 20 heures après
Partagez sur :

Nenê a marqué, enfin ! Muet devant le but en Ligue 1 depuis plus de 20 heures, le Brésilien a ouvert le score pour le PSG face à Valenciennes (3-1), samedi lors de la 33e journée du championnat, d'une soudaine volée du gauche à l'entrée de la surface. Peut-être plus qu'un symbole pour les Parisiens, qui auront forcément besoin de leur Brésilien à son meilleur niveau pour aborder au mieux le sprint final.

Nenê a marqué, enfin ! Muet devant le but en Ligue 1 depuis plus de 20 heures, le Brésilien a ouvert le score pour le PSG face à Valenciennes (3-1), samedi lors de la 33e journée du championnat, d'une soudaine volée du gauche à l'entrée de la surface. Peut-être plus qu'un symbole pour les Parisiens, qui auront forcément besoin de leur Brésilien à son meilleur niveau pour aborder au mieux le sprint final. Quatre mois, et même un peu plus. Voilà le temps depuis lequel Nenê n'avait plus marqué en Ligue 1. Un oubli réparé avec fracas samedi soir par le Brésilien, qui a ouvert le score d'une splendide volée du gauche à l'entrée de la surface, pour lancer le PSG sur les rails de la victoire face à Valenciennes (3-1). Nenê n'avait plus marqué depuis le 18 décembre 2010, avec un doublé face à Monaco. Au-delà d'inscrire son premier but en 2011, le maître à jouer parisien a évité de passer l'équivalent d'une phase complète du championnat, soit 19 matches, à ne pas signer la moindre réalisation. Car la semaine prochaine, le PSG se déplace à Monaco, déjà. Pour être tout à fait exact, Nenê a stoppé une disette de 1204 minutes, soit plus de 20 heures. Il était donc temps, mais le Brésilien ne se montrait pas exagérément soulagé samedi dans les couloirs du Parc: "Le but, ça ne m'a pas trop manqué, indiquait-il ainsi au Parisien. Ça, c'est pour vous, les journalistes, et pour les supporters aussi. Je suis content, mais j'étais aussi dans l'action sur les deux autres buts, donc je suis ravi d'avoir pu aider mon équipe à gagner." Après la rumeur d'une altercation avec Tiéné à l'entraînement vendredi (toujours selon Le Parisien), l'actualité se déporte d'un coup sur un autre terrain, et ce ne sera pas pour lui déplaire. Kombouaré: "Il est beaucoup plus collectif" Antoine Kombouaré félicitait en tout cas son joueur, récompensé selon lui d'un meilleur état d'esprit global: "Il est beaucoup plus collectif, plus présent dans le travail défensif. Il fait des efforts pour les copains, et on voit qu'il est aussi content quand il les fait marquer. Quand il a marqué, tous ses potes sont venus se féliciter. De temps en temps, il y a des petites tensions, mais heureusement. Je préfère ça que d'avoir des sourds et muets dans l'équipe." Et comme Nenê, effectivement, n'est pas sourd, il devra rester concentré pour éviter de retomber dans un creux d'ici la fin de la saison. Car les louanges, à nouveau, sont nombreuses. En tout cas de la part de ses coéquipiers. "Avec sa première partie de saison, on s'attendait à ce qu'il confirme, indiquait ainsi Clément Chantôme. Il était déçu parce qu'il ne marquait plus et on savait qu'il était décisif. C'est bien pour tout le groupe qu'il puisse justement être de nouveau décisif. Et qu'en plus, il mette de jolis buts." Mathieu Bodmer, jeudi, donnait déjà le ton au Camp des Loges en parlant de son coéquipier: "Je pense qu'il a mis beaucoup de bons ballons ces derniers temps. Même dans le jeu, je le trouve beaucoup plus collectif qu'à une période, ça simplifie le jeu de tout le monde. Quand lui joue simple, on est obligé de jouer simple à côté et ça bonifie le jeu de l'équipe." La samba est de retour au Parc et Nenê se réveille peut-être au meilleur des moments. A cinq journées de la fin du championnat, et avec la finale de la Coupe de France en perspective.