Ne rien regretter

  • A
  • A
Ne rien regretter
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Lyon joue sa place en finale face au Bayern Munich.

LIGUE DES CHAMPIONS - Lyon joue sa place en finale face au Bayern Munich.Écrire sa légende. Déjà dans l'histoire du club en se qualifiant pour les demi-finales de la Ligue des champion, l'OL peut désormais s'offrir un autre rêve : disputer la finale, le 22 mai, à Santiago Bernabeu. Pour cela il faudra tout d'abord se défaire d'un obstacle de taille : le Bayern Munich et ses six finales à ce niveau et vainqueur à l'aller (1-0). La mission s'annonce plutôt compliquée pour des Lyonnais qui sont passés à côté de leur sujet, il y a une semaine à l'Allianz Arena, comme le reconnaît d'ailleurs plutôt aisément Cris, en conférence de presse, "on n'a pas réussi a faire notre jeu, on a conscience de ça".A Munich, les joueurs lyonnais avaient en effet fait preuve d'un manque d'initiatives assez flagrant, alors même qu'ils ont joué en supériorité numérique pendant une vingtaine de minutes. "Le Bayern a mis un gros pressing d'entrée et a su nous faire reculer. On s'est retrouvé en manque d'argument technique et physique", explique ainsi Claude Puel, avant d'ajouter : "dans l'approche, on n'a pas existé". "On doit travailler plus avec le ballon, pas comme à l'aller", reconnaît de son côté Cris dans l'optique de cette bataille de Gerland.Puel: "Costaud et entreprenant dans les duels"Pour son entraîneur, qui a emmené ses joueurs au vert durant trois jours ce week-end, pour "aborder le match retour sous les meilleurs auspices", la situation et le statut d'outsider des Lyonnais arrangent toutefois son équipe. "Mon groupe est meilleur quand il doit aller chercher un résultat, plutôt que quand il faut gérer", étaye ainsi Puel qui souhaite voir un collectif "costaud et entreprenant dans les duels", pour aller titiller des Bavarois à qui il laisse volontiers leur confiance affichée avant la rencontre. "Il faut les laisser dans leur confiance".Pour les Lyonnais, la mission est donc simple: tout donner pour ne rien regretter, et, pourquoi pas, vivre un autre exploit retentissant après l'élimination du Real Madrid en huitièmes de finale. Sans Toulalan, suspendu, Claude Puel devrait titulariser Boumsong aux côté de Cris, ménagé ces derniers jours, pour contrer les attaques bavaroises, et notamment Arjen Robben. Devant, Lisandro Lopez sera l'homme clé du côté de l'OL. Encore faut-il qu'il soit cette fois nourri en ballons par des milieux entreprenants...