Narcisse file à Kiel

  • A
  • A
Narcisse file à Kiel
Partagez sur :

Comme attendu depuis plusieurs jours, l'annonce du transfert de Daniel Narcisse de Chambéry vers Kiel a été officialisée, mardi. L'international français rejoint le club allemand pour un montant record estimé entre 1,3 et 1,5 million d'euros. Un coup dur pour la Ligue nationale de handball.

Comme attendu depuis plusieurs jours, l'annonce du transfert de Daniel Narcisse de Chambéry vers Kiel a été officialisée, mardi. L'international français rejoint le club allemand pour un montant record estimé entre 1,3 et 1,5 million d'euros. Un coup dur pour la Ligue nationale de handball.C'était un 24 août. L'équipe de France de handball venait de décrocher le titre olympique à Pékin. Un exploit sur lequel la Ligue nationale de handball (LNH) comptait bien surfer pour démocratiser et développer un sport encore trop confidentiel à son goût. Deux objectifs étaient alors annoncés par Alain Smadja, l'ambitieux président de la LNH : que, d'ici les Jeux Olympiques de Londres, la D1 rivalise financièrement avec la Bundesliga et que tous les joueurs de l'équipe nationale appartiennent au championnat de France. Un an après, quasiment jour pour jour, cette dynamique, un temps éclairée par le retour dans nos frontières de Nikola Karabatic, revenu cet été dans le cocon montpelliérain grâce notamment au soutien des collectivités locales, est ébranlée par l'annonce du départ de Daniel Narcisse - refroidi par les difficultés financières de son club, Chambéry - qui fait le chemin inverse de son partenaire en équipe de France et rejoint Kiel, le géant de la Bundesliga, pour un transfert record estimé entre 1,3 et 1,5 million d'euros. Poncet: "son départ est un choc pour moi"Une décision qui, si elle a été acceptée par son entraîneur, Philippe Gardent, passe mal au sommet de la LNH à quelques jours de la conférence de presse de rentrée du championnat. "C'est un coup dur pour le Championnat de France ! Daniel Narcisse était l'une des trois-quatre grandes figures du Championnat. Dans toute évolution, il y a des temps forts et des paliers. 2009-2010 devait porter un grand coup d'accélérateur au Championnat avec, notamment, l'arrivée de Nikola Karabatic à Montpellier. Mais, avec le départ de Daniel, la fièvre va redescendre d'un cran malgré la présence de nombreux internationaux cette saison", regrette Alain Smadja dans un communiqué.Moins polémique, Alain Poncet, le président du club du club chambérien, lui ne cache pas son amertume. "Je respecte ce choix, mais que je ne le partage pas en tant que président. Même s'il a été en permanence sollicité ces dernières saisons à Chambéry, son départ est un choc pour moi. C'est un traumatisme et c'est douloureux pour tout le monde", confie-t-il.