Nantes sombre à Sedan

  • A
  • A
Nantes sombre à Sedan
Partagez sur :

FOOTBALL - Étrillé à Sedan, Nantes est relégué à la 7e place du classement de Ligue 2 à trois points du podium.

Sans victoire depuis quatre matches en Ligue 2, Nantes s'est enfoncé un peu plus dans la crise en prenant une correction sur la pelouse de Sedan (3-0), mardi à l'occasion de la 16e journée de Ligue 2. Un revers plus qu'inquiétant pour les Canaris relégués au 7e rang, à trois points du podium."Le mois de novembre était un peu gris, un peu noir même", concédait Gernot Rohr avant ce match à Sedan, au micro de Ma Chaîne Sport. Après la débâcle des siens au Stade Louis-Dugauguez (3-0), l'entraîneur nantais va devoir se faire une raison: les éclaircies paraissent toujours bien loin pour ces Canaris désespérément à la recherche d'une victoire depuis le 23 octobre dernier. Ils pointent désormais à la septième place du classement.Dominés par des Ardennais beaucoup plus volontaires et surtout bien mieux organisés, les Nantais ont pourtant tenu bon pendant 75 minutes, avant de s'écrouler et d'encaisser trois buts dans le dernier quart d'heure. Car si Zerka aurait pu bénéficier d'un penalty sur un tacle de Costil (9e), ce sont bien les Sedanais qui ont fait le jeu manquant d'ouvrir le score à plusieurs reprises, notamment par le biais de l'intenable Mokaké (22e, 28e). Et alors qu'Abdoun sortait rapidement sur blessure, les visiteurs ne réussissaient pas à se montrer réellement dangereux.Keseru, qui avait remplacé l'international algérien à la demi-heure de jeu, finissait quand même par obtenir une occasion, sur coup franc (68e). Mais Lemoigne ouvrait finalement le score d'une belle reprise de volée, avec l'aide de la barre transversale (1-0, 74e), avant qu'Oliveira ne double la mise à la conclusion d'un nouveau mouvement collectif (2-0, 82e). Mokaké en rajoutait une couche dans les arrêts de jeu, d'une frappe puissante du gauche (3-0, 91e). Le réveil nantais attendra donc encore, alors que c'est une équipe d'Arles-Avignon de retour sur le podium qu'ils accueilleront lundi prochain.Dix buts pour ModesteLes partenaires de Kaba Diawara, auteur de son quatrième but de la saison mardi soir, ont dominé une bien pâle formation messine (2-0), confirmant leur mainmise à domicile et leur sursaut après la correction subie à Guingamp (4-1). Les Guingampais se sont eux facilement imposés à Châteauroux grâce à Gilmar (1-0), un troisième succès consécutif qui relance encore les protégés de Noël Le Graët. Dans les profondeurs du classement, Strasbourg se donne un peu d'air et peut remercier Fauvergue, auteur d'un doublé dans les dernières minutes contre Bastia (2-1), une troisième victoire cette saison qui renvoie les Alsaciens à hauteur de Clermont, dominé par Dijon et ses buteurs, Ribas et Belvito (2-0). Angers, grâce à l'inévitable Anthony Modeste qui a marqué 10 des 17 buts angevins, a souffert pour venir à bout de Nîmes (1-0).Mentions spéciales enfin pour Tours et Olivier Giroud puisque le meilleur buteur de Ligue 2 assoit encore un peu plus sa domination en signant sa 13e réalisation et en montrant la voie face à Vannes (2-1). Un succès qui permet aux Tourangeaux de rester en embuscade au pied du podium, tout comme Brest, tombeur de Istres grâce à Romain Poyet (1-0). Et mis à part Caen, qui domine largement cette antichambre de l'élite avec dix points d'avance sur son dauphin, rien n'est encore joué dans un championnat qui s'annonce passionnant jusqu'au bout.