Nantes se replace

  • A
  • A
Nantes se replace
Partagez sur :

Après deux matches nuls et une victoire à Metz (1-3) en milieu de semaine, le FC Nantes a conservé son invincibilité en dominant Clermont (1-0), en match décalé de la 9e journée de Ligue 2. Grâce à un coup franc de Djilobodji, les Canaris ont dominé le dauphin de Reims au classement et en profitent pour intégrer la première partie de tableau.

Après deux matches nuls et une victoire à Metz (1-3) en milieu de semaine, le FC Nantes a conservé son invincibilité en dominant Clermont (1-0), en match décalé de la 9e journée de Ligue 2. Grâce à un coup franc de Djilobodji, les Canaris ont dominé le dauphin de Reims au classement et en profitent pour intégrer la première partie de tableau. C'est ce qu'on appelle terminer la semaine en beauté. Après avoir ramené quatre points de ses déplacements à Châteauroux (2-2) et à Metz (1-3), le FC Nantes a prolongé sa bonne série en venant à bout de Clermont (1-0) à la Beaujoire, en match décalé de la 9e journée de Ligue 2. Face au deuxième du classement, les Canaris ont dominé la rencontre du bout en bout et confirmé les progrès affichés lors de leurs dernières sorties. Surtout, Landry Chauvin peut se réjouir du fait que ses hommes ont pour une fois choisi de ne pas se tirer une balle dans le pied en concédant l'ouverture du score dans la première demi-heure, comme ils en avaient pris la mauvaise habitude depuis cinq matches (en incluant la Coupe de la Ligue). Ce coup-ci, c'est Djillobodji qui, d'un coup de canon sur un coup franc de 25 mètres, a permis au FCN de virer en tête après 30 minutes (1-0, 29e). Une récompense méritée pour les Jaunes, qui avaient manqué plusieurs opportunités par Gakpé (8e, 23e). Nantes, d'ailleurs, aurait pu s'éviter quelques frayeurs dans une fin de match débridée si Djordjevic (62e, 72e), Trébel (83e) ou encore Raspentino (84e) avaient réussi le break et soulagé le public de la Beaujoire qui se remet doucement à y croire. Car avec ce troisième succès de la saison, le deuxième consécutif, Nantes capitalise enfin, et intègre le Top 10 pour la première fois de la saison, à deux petits points du troisième, Bastia.