Nantes pour un nouveau départ

  • A
  • A
Nantes pour un nouveau départ
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Les Canaris ont choisi de repartir sur de nouvelles bases pour retrouver l'élite.

LIGUE 2 - Les Canaris ont choisi de repartir sur de nouvelles bases pour retrouver l'élite. Sacrés champions de Ligue 1 en 2001, les Jaune et Vert se retrouvent une dizaine d'années plus tard à lutter pour conserver leur rang dans la division inférieure. Après un exercice 2009-2010 catastrophique où il a en effet échappé de peu à la relégation, le FCN repart à l'assaut de l'élite avec un groupe recomposé et des ambitions rehaussées. S'il avait démarré l'exercice passé tambour battant, le club de Jean-Marc Furlan s'est par la suite progressivement effondré jusqu'à s'enliser irrémédiablement dans les profondeurs du classement général. A l'arrivée, l'ancien coach alsacien est démis de ses fonctions et le club décide de rappeler un ancien pensionnaire de la Jonelière, Baptiste Gentili, adjoint de Michel Der Zakarian en 2007, dont l'objectif à court terme est de sauvegarder le rang des Canaris en Ligue 2. Mission accomplie, non sans mal, pour le Corse dont l'unique préoccupation aujourd'hui consiste à redorer le blason d'une formation ligérienne qui broie du noir et qui se noie dans un anonymat le plus complet depuis maintenant plusieurs années. Et si Nantes a récemment affiché ses ambitions à l'occasion de ses premiers matches amicaux d'avant-saison en dominant Valenciennes (1-0) avant de neutraliser Rennes (1-1), ses revers concédés face à Angers (4-3) et Boulogne-sur-Mer (2-2, 4 tab 2) en Coupe de la Ligue ne présagent rien de bon à l'aube de défier les Manceaux au Stade de la Beaujoire, en ouverture de ce nouvel exercice. "On va essayer de rectifier le plus vite possible ces errements défensifs. L'urgence, c'est d'avoir un joueur d'expérience (le Messin Matheus Vivian est arrivé entre temps, ndlr). Là, malgré la bonne volonté des jeunes, quand on rentre dans la compétition, ce n'est pas suffisant. On va s'atteler à régler ça", avouait alors le coach des Canaris à l'issue de la défaite survenue face aux voisins angevins. Dix-neufs joueurs partis Bon nombre des cadres de la Maison Jaune ont été priés de faire leurs valises et de quitter le centre sportif José-Arribas à l'intersaison. Et la liste est longue: Jérôme Alonzo, Jean-Claude Darcheville, Thomas Dossevi, Rémi Maréval, Harlington Shereni, Guillaume Moullec ou Ibrahim Tall, tous en fin de contrat, mais également Stefan Babovic, David De Freitas, Claudiu Keserü, Florian Jarjat, Ivan Klasnic ou encore Guirane N'daw, jugés indésirables du côté de la Jonelière... Au total, dix-neuf joueurs ont quitté les bords de l'Erdre à l'occasion de ce mercato estival. Un chamboulement auquel on pourrait ajouter les possibles transferts d'Aurélien Capoue, Moncef Zerka, Tenema Ndiaye ou autre Jean-Jacques Pierre qui ne rentreraient a priori pas dans les plans de reconstruction du club. Les recrues que sont Bruno Cheyrou, Omar Benzerga, Damien Tixier et Matheus Vivian, ainsi qu'une demi-douzaine de jeunes de la Jonelière (Sasso, Carole, Keita, Lee...) sont venus intégrer le plan de restructuration de la Maison Jaune.