Nantes ne répond plus

  • A
  • A
Nantes ne répond plus
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Les Canaris se sont une nouvelle fois inclinés face à Strasbourg (0-1).

LIGUE 2 - Les Canaris se sont une nouvelle fois inclinés face à Strasbourg (0-1). Et Jean-Marc Furlan s'est éclipsé... Dépité, l'entraîneur nantais, accablé par la nouvelle déconvenue de ses joueurs, a rapidement quitté son banc de touche pour rejoindre les vestiaires, sans répondre aux questions des journalistes sur le bord du terrain. Une fuite presque aussi rapide que la descente de son club au classement... Deuxième du classement après 12 journées, l'octuple champion de France est désormais classé à la 16e place de Ligue 2, aux portes du National. Et les jours de Jean-Marc Furlan, dont le bilan est désormais de quatre points pris en huit matches, sont plus que jamais comptés... Dans cet affrontement entre les deux grandes déceptions de la saison, les débats mettent bien longtemps à s'animer. La faute à deux équipes prudentes, pour qui le mot d'ordre était "malheur au vaincu". Pas épargné par les blessures ces dernières semaines, Furlan doit une nouvelle fois revoir ses plans en défense, puisque Sambou, touché, doit laisser sa place à Tall en première période. Côté Strasbourgeois, la meilleure occasion est pour Rodrigo, dont le tir frôle le poteau gauche du but nantais (20e). Le même Rodrigo trouvera ensuite les gants de Kamenar de la tête sur un coup franc d'Othon (34e). Les Canaris doivent attendre le temps additionnel pour réagir, mais la frappe de Djamel Abdoun est contrée par la défense alsacienne (45e). Fauvergue ajuste Kamenar A la reprise, Nantes est un peu mieux mais passe tout près de la correctionnelle sur un centre de Lacour, que Othon, libre de tout marquage mais signalé hors-jeu, reprend victorieusement (60e). C'est ensuite Tall, d'un tacle défensif mal maîtrisé, qui est tout proche de tromper son propre gardien (68e). Réaction timide des Nantais par une frappe de Vainqueur, à nouveau contrée (74e). De plus en plus entreprenants, les Strasbourgeois sont logiquement récompensés de leurs efforts. A la réception d'une ouverture lumineuse d'Othon, Fauvergue contrôle puis ajuste Kamenar d'une frappe croisée dans le petit filet (1-0, 80e). Un petit but suffisant pour accabler le FCN, et qui confirme le renouveau des Strasbourgeois. Toujours entraînés par Pascal Janin, les Alsaciens se donnent un peu plus d'air, remontant au septième rang, à seulement trois petits points de la 7e place. Quant à leurs adversaires, si Jean-Claude Darcheville, interrogé par Eurosport, a "vu du mieux depuis deux matches au niveau de l'état d'esprit", il faudra vraiment montrer autre chose dans le jeu pour éviter de plonger un peu plus. L'écart avec Guingamp, 18e et premier relégable, n'est plus que de trois points...