Nantes ne l'a pas volé

  • A
  • A
Nantes ne l'a pas volé
Partagez sur :

Après deux matches sans victoire, le FC Nantes s'est refait une santé dans ce Championnat de France de Ligue 2 sur la pelouse du Havre (1-0), ce lundi, à l'occasion de la 19e journée. Une victoire maîtrisée qui met fin à une série de treize matches consécutifs sans défaite des Normands, jusqu'alors invaincus dans leur antre de Jules-Deschaseaux et qui permet aux Canaris de revenir à hauteur de leur adversaire du soir et de recoller au peloton de tête.

Après deux matches sans victoire, le FC Nantes s'est refait une santé dans ce Championnat de France de Ligue 2 sur la pelouse du Havre (1-0), ce lundi, à l'occasion de la 19e journée. Une victoire maîtrisée qui met fin à une série de treize matches consécutifs sans défaite des Normands, jusqu'alors invaincus dans leur antre de Jules-Deschaseaux et qui permet aux Canaris de revenir à hauteur de leur adversaire du soir et de recoller au peloton de tête. "Le match de Sedan a confirmé qu'on était dans une progression très sensible. Gagner au Havre serait très positif pour le classement et le mental". Baptiste Gentili a reçu son cadeau de Noël avant l'heure. Après une chasse aux Sangliers peu fructueuse face à Sedan, dans une rencontre où le FC Nantes n'avait guère été récompensé de ses efforts (0-0), le débarquement des Canaris en Normandie s'est avéré plus lucratif avec cette victoire au mérite glanée face au Havre (1-0), ce lundi, en match avancé de la 19e journée de Ligue 2. Un précieux succès qui permet aux Ligériens de recoller au peloton de tête du championnat, et de revenir à trois longueurs du leader, Evian-Thonon, lequel tentera de conforter son trône, mardi, face à Reims. Les Havrais, invaincus depuis treize rencontres, concèdent quant à eux leur premier revers de la saison à la maison. Nantes n'a pas tardé à afficher ses ambitions dans ce match en effectuant un pressing relativement haut, destiné à empêcher son adversaire du soir de sortir de ses bases. Plus entreprenants, les protégés de Baptiste Gentili ont rapidement la mainmise sur le cuir et développent un jeu attrayant à une touche de balle malgré des conditions climatiques plus que difficiles, avec une pelouse extrêmement grasse, à la limite du praticable sur certaines zones du pré de Jules-Deschaseaux. Pas de quoi altérer pour autant l'envie débordante des Canaris de porter le ballon vers l'avant et à la 11e minute de jeu, c'est William Vainqueur qui, d'une frappe contrée des 20 mètres, vient récompenser les efforts de percussion de sa formation par un premier but dans ce match (1-0). La maladresse de Djordjevic Une ouverture du score qui sonne irrémédiablement la révolte des Normands, vexés d'avoir laissé les Canaris prendre leurs aises dans cette forteresse de Jules-Deschaseaux, imprenable depuis le début de la saison. Les Havrais sortent ainsi progressivement de leurs bases et tentent de lancer quelques vagues offensives en direction du but de Ndy Assembe. Mais si à la 24e minute, l'ancien pensionnaire de la Jonelière, Mamadou Diallo, est tout près de tromper la vigilance du portier camerounais d'une tête lobée, ce sont pourtant les Canaris qui manquent de peu d'avoir le dernier mot avant la pause avec cette tête décroisée de Rodelin, insolent de technicité et de lucidité, venue flirter avec le montant gauche de Placide. Au retour des vestiaires, le HAC repart à l'attaque mais c'est pourtant Djordjevic qui s'illustre d'entrée de jeu avec cet immanquable pourtant vendangé dans les six mètres adverses. La suite ne sera que démonstration de la part d'un collectif nantais bien huilé qui aura fait le jeu tout le match durant et qui aurait pu enfoncer le clou à de nombreuses reprises notamment sur cette frappe limpide de Rodelin, venue s'écraser sur la barre à la 68e minute de jeu. Ce manque de réalisme aurait pu coûter cher aux protégés de la Maison Jaune qui ont frissonné en toute fin de match avec cette frappe de Jovial venue terminer sa course dans le petit filet extérieur de Ndy Assembe. Au final, les Nantais s'imposent fort logiquement sur le plus petit des scores (1-0) et font le plein de confiance avant les fêtes de fin d'année.